La CRSA de Normandie

Article
Logo CRSA

Qu'est-ce que la CRSA ?
Quelles sont ses missions ?

La CRSA est une assemblée consultative, qui concourt par ses avis, à la politique régionale de la santé mise en œuvre par l’ARS Normandie et ses partenaires.

Sa composition et ses missions ont été récemment élargies dans le cadre de la mesure 32 du Ségur de la santé, qui vise à renforcer l’exercice de la démocratie en santé et à faire des CRSA de véritables « Parlement de la santé » en région.

La séance d’installation de la CRSA actuelle a eu lieu le 14 octobre 2021.

Ses missions

Recueillir et porter la parole, une action représentative

La CRSA et ses différentes commissions permettent l’expression de la parole des usagers et des professionnels. En collectant les attentes, le ressenti, les besoins énoncés par les usagers, la CRSA propose une approche humaine de la santé publique fondée sur le respect, la confiance, l’action de terrain et l’égalité.

Informer et favoriser l’accès aux droits

Dans un contexte d’actions émergentes et innovantes, et de profondes mutations du système de santé, la CRSA met au premier plan l’enjeu d’améliorer l’accès aux droits. Soutien à l’organisation de la semaine de l’Innovation publique pour une appropriation optimale de santé.frjournée sur le Conseil de Vie Sociale au quotidien… Les actions menées par la CRSA soutiennent l’inclusion et la participation citoyenne tout en favorisant le déploiement d’un dispositif de qualité.

Contribuer aux politiques publiques

La santé est un bien commun. Sa préservation comme sa promotion reposent sur une responsabilité partagée et citoyenne. La coopération de tous les secteurs est un impératif. Consultée sur l’ensemble du projet régional de santé et porteuse d’avis concrets, la CRSA apporte des orientations pour aider les acteurs à construire collectivement une politique de santé réaliste et efficace répondant aux besoins spécifiques des territoires.

Sa composition

La CRSA est composée de 104 membres titulaires qui disposent d’une voix délibérative. Chaque titulaire dispose de deux suppléants au maximum. Ces membres, dont le mandat est de cinq années, sont répartis en 8 collèges :

  • Collège 1 : représentants des collectivités territoriales (14 membres)
  • Collège 2 : représentants des usagers des services de santé et médico-sociaux (16 membres)
  • Collège 3 : conférences de territoires (7 membres)
  • Collège 4 : partenaires sociaux (10 membres)
  • Collège 5 : acteurs de la cohésion et de la protection sociales (7 membres)
  • Collège 6 : acteurs de la prévention et de l’éducation pour la santé (10 membres)
  • Collège 7 : offreurs des services de santé (38 membres)
  • Collège 8 : personnalités qualifiées (2 membres)

Participent également aux travaux de la conférence avec voix consultative :

  • le préfet de région ;
  • le président du conseil économique, social et environnemental régional ;
  • les chefs de services de l'État en région ;
  • le directeur général de l'agence régionale de santé ;
  • un membre des conseils des organismes locaux d'assurance maladie relevant du régime général ;
  • un administrateur d'un organisme local d'assurance maladie relevant de la mutualité sociale agricole.