Agir ensemble pour la santé des Normands

PRIAC

Le PRIAC est un outil de programmation régional et pluriannuel qui organise l’adaptation et l’évolution de l’offre régionale de prise en charge et d’accompagnement des personnes en situation de handicap (enfants et adultes) et des personnes âgées dépendantes.

Il fixe les priorités régionales de financement des créations, extensions et transformations de places en établissements et services médico-sociaux à destination des personnes âgées dépendantes et des personnes en situation de handicap.

Le PRIAC de Normandie 2018-2022

Le Projet régional de santé arrêté le 10 juillet 2018 par la Directrice générale de l’ARS de Normandie fixe les grandes priorités pour améliorer l’état de santé des Normands.

Il réaffirme la nécessité d’une gouvernance partagée des politiques de l’autonomie avec les Départements et en pleine cohérence avec un cadre national volontariste articulé autour de la mise en œuvre du « virage inclusif » : de la réponse accompagnée pour tous et du zéro sans solution, de la stratégie quinquennale d’évolution de l’offre médico-sociale, de la stratégie nationale autisme et de la feuille de route « grand âge et autonomie ».

Le PRS propose une politique ambitieuse de rénovation et d’évolution de notre système de santé pour davantage partir des besoins et des attentes des personnes et de leurs aidants, développer des accompagnements inclusifs, agir sur les ruptures de parcours identifiées et surtout les prévenir.

Le PRS, par sa portée politique et stratégique, repositionne le PRIAC sur sa fonction première ; celle de proposer une programmation pluriannuelle de l’offre médico-sociale.

Il demeure ainsi l’outil de planification concertée avec les conseils départementaux et est discuté dans le cadre des instances de gouvernance partagée.

Le PRIAC 2018-2022 planifie l’utilisation des mesures nouvelles déléguées à l’ARS de Normandie.

Il dresse par ailleurs pour l’exercice 2017 l’état des lieux :

  • Des appels à projets et appels à candidatures lancés par l’ARS ou de façon conjointe ;
  • Des installations ;
  • Des opérations engagées dans les ESMS normands contribuant aux efforts d’évolution et de transformation de l’offre médico-sociale.