Pour profiter de la pêche en toute sérénité

Article
Visuel
Profiter de la pêche
Pour profiter de la pêche en toute sérénité
Corps de texte

C’est avant tout, sélectionner son cadre de pêche et le moment de sa pêche !

  • Choisissez les milieux sains. Evitez ceux qui présentent un risque de contamination : Proximité de rejets, et de tout écoulement suspect, des ports et de manière générale de toute zone sensible à la pollution.
  • Renseignez-vous sur la qualité des zones de cueillette et bien sûr respectez les interdictions de ramassage permanentes ou temporaires.
  • Les quelques jours qui suivent de fortes pluies sont souvent marqués par une dégradation de la qualité des eaux et des coquillages. Evitez de pêcher à ces moments là !

 
Mais aussi, informez-vous….

  • sur les dangers du lieu de pêche auprès des pêcheurs locaux, de l’office de tourisme, d’associations….
  • Sur les horaires et coefficients de marées…N’oubliez pas votre montre !
  • Sur les prévisions météorologiques…Evitez les temps d’orage et la brume. Par précaution, ayez toujours une boussole sur vous !

C’est bien choisir les coquillages, en quantité satisfaisante mais sans piller la ressource.
Ne récoltez que les coquillages vivants, de taille réglementaire, en laissant les plus petits grandir …pour votre plus grand plaisir lors de la prochaine pêche… !

La ressource est fragile, respectez la en remettant en place les cailloux que vous retournez.

  • Placer vos coquillages au frais le plus tôt possible après la cueillette. Ne les laissez pas dans le coffre de votre voiture, même le temps d’un bain ou des courses.  …Ils seront consommés si possible le jour même et soigneusement lavés.
  • N’oubliez pas que la cuisson permet seulement de réduire (et non de supprimer totalement) les risques microbiologiques.
  • N’abusez pas  des glandes digestives (tortillon des bulots, matière brune des crabes…) : ils concentrent les micropolluants 10 fois plus que la chair !