Agir ensemble pour la santé des normands

Épidémie de rougeole : une seule protection, la vaccination

Article
Visuel
Recrudescence des cas de rougeole chez les jeunes adultes : la vacciantion est la meilleure protection
Le virus de la rougeole est actuellement présent et circule sur le territoire français. La Normandie n’est pas en situation d’épidémie. Néanmoins, le taux de couverture vaccinal actuel est encore insuffisant pour éviter une propagation du virus. Un seul moyen de se protéger : se faire vacciner.
Corps de texte

La rougeole : une maladie à prendre au sérieux, notamment chez les adultes

La rougeole est une infection virale, l’une des maladies infectieuses de l’enfance classées comme les plus contagieuses et pour laquelle l’Organisation mondiale de la santé (OMS) a établi un plan d’élimination mondial. La transmission se fait essentiellement par voie aérienne soit directement auprès d’un malade, soit indirectement du fait de la persistance du virus dans l’air ou sur une surface contaminée.

La rougeole se manifeste par l’apparition d’une fièvre élevée (supérieure à 38,5°C), de la persistance d’une toux, d’une rhinite ou d’une conjonctivite et d’une éruption cutanée. L’éruption dure 5 à 6 jours, les formes les plus compliquées sont plus fréquentes chez les patients âgés de moins de 1 an et de plus de 20 ans. Elles peuvent aller jusqu’à l’hospitalisation pour pneumonie ou complications neurologiques graves, pouvant aller jusqu’à des décès.

Si vous pensez avoir la rougeole, évitez de vous déplacer, particulièrement dans les lieux publics, ou portez un masque lors de vos déplacements pour éviter de contaminer les personnes autour de vous.

Une personne contaminée par la rougeole peut infecter entre 15 et 20 personnes !

La rougeole en Normandie

En Normandie, la couverture vaccinale reste encore très insuffisante pour faire face à une épidémie : le taux de couverture vaccinale en Normandie en 2015 chez les enfants âgés de 24 mois est estimé à moins de 70 %, quand l’OMS recommande une couverture de 95 %.

La vaccination est la meilleure protection

Tous les enfants et jeunes adultes devraient être vaccinés contre la rougeole. C’est une vaccination très efficace qui protège de la maladie dans près de 100 % des cas après 2 doses de vaccin. C’est pourquoi, depuis le 1er janvier 2018, la vaccination contre la rougeole fait partie des 11 vaccinations obligatoires chez les enfants.

 La Direction générale de la Santé invite toutes les personnes non vaccinées ou qui auraient des doutes concernant leur statut vaccinal à consulter dès à présent leur médecin traitant pour une éventuelle mise à jour de leurs vaccinations.

Pour vérifier si l'on est protégé contre la rougeole.

En milieu de soins, les professionnels de santé dont les antécédents de vaccination ou de rougeole sont incertains, sont également invités à mettre à jour leur vaccination pour éviter la propagation de cette maladie et protéger les patients les plus fragiles.

La commission technique des vaccinations de la Haute Autorité de Santé recommande par ailleurs de vacciner les personnes de plus de 6 mois, ayant été en contact avec un malade atteint de la rougeole, dans les 72 heures qui suivent le contact afin de prévenir le risque de contagion.

J'ai été exposé à la rougeole : que faire ?

Une vaccination en urgence (dans les 72h) peut stopper la maladie.

Conduite à tenir pour les cas contact après une exposition à un cas de rougeole : Dès que le diagnostic de rougeole est posé, les cas contacts non immunisés (non vaccinés, 1 seule dose ou incertitude sur le statut vaccinal) peuvent éviter la maladie en se faisant vacciner dans les 72 h suivant le contact.

Professionnels de santé, la rougeole est une maladie à déclaration obligatoire (MDO): déclarez vos cas ou suspicions

La rougeole est une maladie à déclaration obligatoire. Pour déclarer un cas ou même une suspicion, téléchargez le formulaire Cerfa et renvoyez-le par courriel sur ars14-alerte@ars.sante.fr

Rappel  

suspicion de rougeole =

fièvre supérieure ou égale à 38,5°C

+ éruption cutanée

+ au moins un des signes suivants : conjonctivite, coryza, toux, signe de Koplik.

Adressez votre déclaration au plus vite, même pour une suspicion de rougeole et sans attendre les résultats biologiques.

Pour signaler une maladie à déclaration obligatoire au plus vite, vous pouvez contacter  le point focal régional :

0 809 40 06 60
via
ars14-alerte@ars.sante.fr

Agence Régionale de Santé de  Normandie
Espace Claude Monet
2, place Jean Nouzille - 14050 Caen Cedex 4