Agir ensemble pour la santé des Normands

Qualité de l'air extérieur

Qualité de l'air extérieur
L'air que nous respirons est à 99 % composé d’oxygène et d’azote. Le reste, soit 1 % est constitué d’argon, de gaz carbonique et d’autres gaz en quantité infime (ozone, méthane, gaz rares...). Toutefois, il est également susceptible de contenir, en fonction de la zone géographique, des activités humaines ou industrielles, différents polluants qui ont un impact sur l'environnement et la santé.

La loi sur l’air et l’utilisation rationnelle de l’énergie du 30 décembre 1996 codifiée dans le code de l’environnement définit la pollution atmosphérique comme « l’introduction par l’homme, directement ou indirectement dans l’atmosphère ou les espaces clos de substances ayant des conséquences préjudiciables de nature à mettre en danger la santé humaine, à nuire aux ressources biologiques et aux écosystèmes, à influer sur les changements climatiques, à détériorer les biens matériels, à provoquer des nuisances olfactives excessives ».
Elle reconnait par ailleurs dans son article 1er, le « droit à chacun de respirer un air qui ne nuise pas à sa santé ».

Attention !  Contrairement aux idées reçues, l’air intérieur n’est pas non plus exempt de polluants et est parfois plus pollué que l’air extérieur ! > accédez à la rubrique "Air intérieur"

Questions/réponses Air extérieur et santé (pdf - 27pages - 433 ko)