Les interdictions de baignade en cours

Article

Cette rubrique vous informe sur les mesures de gestion des zones de baignades contrôlées par l'ARS.

 

Interdictions en cours

Département 

Interdictions en cours

Motif 

14 

 /

27 

/

50 

61 

76 

/

/

Réouvertures

Département  

Réouverture 

14 

Sans objet

27 

Sans objet

50 

 Sans objet

61 

 Sans objet

76 

Sans objet

Les informations présentées sont issues des déclarations des collectivités à l'ARS ce jour. Pour tout complément d'information ou plus de précisions pour les jours à venir, contactez votre mairie.

Les interdictions préventives

Pour les zones connues comme vulnérables ou sur la base des conclusions du profil, des interdictions préventives de la baignade peuvent  être prononcées - même sans analyse - pour anticiper les risques de contamination liés à une pollution à court terme prévisible ou autre évènement particulier (pluviométrie importante, dysfonctionnement du système d’assainissement…)  et ainsi prévenir le risque d’exposition des baigneurs à l’éventuelle contamination.

Les interdictions temporaires suite à une contamination avérée

En cas de risque sanitaire avéré suite à un événement particulier (incident, constat d’un rejet polluant, développement de micro-algues toxiques de type cyanobactéries, présence d’hydrocarbures sur les plages et/ou dans l’eau) ou mis en évidence par des résultats d’analyses montrant une dégradation significative et anormale de la zone, le maire peut recourir à une interdiction temporaire de la baignade.
Les conditions de levée de ces interdictions (analyses préalables et/ou autres constats) sont précisées dans l’arrêté d’interdiction.

Les interdictions prolongées en cas de pollution répétée

L’article D.1332-29 du code de la santé publique, précise que les eaux classées temporairement en qualité insuffisante ne pourront être accessibles à la baignade au cours de la saison balnéaire suivante que sous réserve de la mise en œuvre de mesures de gestion active visant à prévenir l'exposition des baigneurs ainsi que de plans d'actions visant à identifier, réduire ou supprimer les sources de pollution.
Par ailleurs, pour les baignades classées en qualité insuffisante depuis 5 années consécutives (St-Jean-le-Thomas face RD241, Granville St-Nicolas Sud et Montmartin-sur-Mer face RD73), des dispositions spécifiques ont été mises en œuvre a minima pour la saison 2018 : les zones autorisées à la baignade ont été reconsidérées de manière à exclure les portions géographiques les plus impactées, ces dernières étant désormais interdites à la baignade.

Le responsable d’une eau de baignade est garant des conditions de sécurité et d’hygiène dans lesquelles est pratiquée la baignade. En tant que titulaire du pouvoir de police sur sa commune, il appartient AU MAIRE de réglementer voire d’interdire la pratique de la baignade - en cas de danger ou de contamination des eaux - et de prendre les mesures appropriées, notamment l’information du public.
Le préfet peut se substituer au maire si nécessaire, en particulier lorsque les contaminations touchent plusieurs communes.
Les pollutions et risques de pollution, ainsi que les mesures mises en œuvre doivent être signalés à l’ARS par le responsable de la baignade, dans les meilleurs délais.