Agir ensemble pour la santé des Normands

Prévention des accidents domestiques

Article
Visuel
Enfant en train de jouer
Crédit Fotolia
Défénestration, étouffements, noyades, chutes, intoxications, brûlures ou électrocutions..., les causes et les circonstances de survenue des accidents de la vie courante sont très diverses. Les enfants sont les premières victimes de ces accidents. Voici quelques gestes à adopter pour vivre plus sereinement.
Corps de texte

Chez les enfants, la majorité des accidents de la vie courante a lieu dans les maisons. Il est donc important de sécuriser l’environnement en utilisant des équipements adaptés.

Pourtant, barrières, verrous, bloc-portes, ne suffisent pas toujours et ne remplacent jamais la vigilance d’un adulte.

Chaque année, plusieurs dizaines d’enfants chutent accidentellement d’une fenêtre ou d’un balcon. Selon la dernière enquête réalisée en 2013 par Santé publique France :

  • il s’agissait surtout d’enfants de moins de 6 ans (62 %), majoritaire des garçons (70 %) ;
  • dans 49% des cas, lors de ces accidents, l’ouverture disposait d’une protection, et dans 50% un meuble se trouvait sous l’ouvrant ;
  • dans 82% des chutes un adulte était présent dans le logement.

Pour éviter ces accidents, suivez ces quelques conseils :

  • ne laissez jamais un enfant seul, ou sous la responsabilité d’un autre enfant ou adolescent, près d’une fenêtre ouverte ou sur un balcon,
  • ne laissez jamais des meubles ou objets sous une fenêtre : les enfants peuvent s’en servir pour accéder à leur ouverture.
  • ne laissez jamais un enfant sans surveillance sur la table à langer, l'attacher à sa chaise haute
  • installer des barrières de sécurité en haut des escaliers ou bloquer l'ouverture des fenêtres par un système de sécurité.

Retrouvez tous les conseils pour une maison plus sûre sur le site prevention-maison.fr