Agir ensemble pour la santé des Normands

Rapports d’activité du Fonds d’intervention régional de Normandie

Etude et rapport
Projet régional de santé L'Agence
Date de publication
Visuel
Le Fonds d’intervention régional (FIR), levier financier de l’Agence régionale de santé, permet de soutenir des actions en faveur de la stratégie régionale de santé.
Corps de texte

Les priorités

Les ressources du FIR ont été mobilisées autour de 4 priorités pour un montant total de 168,6 millions d’euros répartis comme suit :

  1. Renforcer la politique de prévention et de promotion de la santé afin de lutter contre la progression des maladies chroniques et les inégalités sociales de santé :
    18,8 millions d’euros, dont 4,6 millions d’euros pour les actions de dépistage et diagnostic des maladies transmissibles, 2 millions d’euros pour les structures de dépistage de cancer, plus de 300 000 euros pour le dispositif destiné à la prévention de la récidive suicidaire « VigilanS », 600 000 euros pour la prévention de conduites addictives et 740 000 euros pour le financement d’actions spécifiques en faveur des personnes les plus démunies ;
  1. Réduire les inégalités territoriales de santé en favorisant les dispositifs d’accès aux soins et garantissant la permanence des soins et les actions en faveur de la démographie médicale : 77,3 millions d’euros dont 41,5 millions pour garantir et assurer la permanence des soins, 30,5 millions pour favoriser l’accès à la santé (par exemple : équipes mobiles, consultations mémoire, centres de soins non programmés, etc.) et 5,3 millions pour encourager et favoriser l’installation de médecins et professionnels paramédicaux dans notre région ;
  1. Faciliter les parcours de santé en développant les dispositifs et actions de coordination-intégration : 17,9 millions d’euros dont près de 6 millions d’euros pour le développement de dispositifs de coordination permettant une fluidité des parcours de santé (MAIA, PAERPA, Plateformes territoriales d’appui) ; Dans le cadre de la « réponse accompagnée pour tous », plus d’1,1 million d’euros a également été consacré pour financer l’accompagnement de personnes en situation de handicap reconnues en situation critique.
  1. Renforcer l’efficacité de la dépense publique dans l’objectif d’assurer la pérennité de notre système de santé en promouvant l’efficience, la qualité-sécurité et l’innovation : 54,7 millions d’euros dont 4,2 millions d’euros ont été engagés pour soutenir les actions de télémédecine. Le soutien de l’Agence a également pris la forme de crédits d’aide à l’investissement pour près de 13,5 millions d’euros.