Tests rapides angine : réalisables en pharmacie d’officine, à partir du 1er juillet 2021

Actualité

À partir du 1er juillet 2021, les tests rapide angine pourront de nouveau être réalisés en pharmacie d’officine. Ces tests sont déjà pris en charge dans le cadre de la consultation médicale.

Les angines sont des infections fréquentes : chaque année, entre 8 à 9 millions surviennent en France, selon Santé Publique France. Cette pathologie infectieuse correspond à une inflammation des amygdales, qui se manifeste par des difficultés à déglutir et un mal de gorge important. D’autres symptômes sont associés aux angines, comme la fièvre, les mots de tête ou les frissons.

 

À quoi servent les tests rapides angine ?

Beaucoup d’angines sont virales et ne nécessitent pas d’antibiotiques, contrairement aux angines bactériennes. Les tests rapides angines permettent de détecter l’origine, virale ou bactérienne, en seulement quelques minutes.

Les tests rapides angines permettent donc d’éviter de prendre des antibiotiques lorsqu’ils ne sont pas nécessaires. Cela préserve leur efficacité en évitant la résistance bactérienne aux antibiotiques, appelée l’antibiorésistance.

Pour éviter que les bactéries deviennent résistantes au traitement et pour maintenir l’efficacité des antibiotiques, Antibio’Malin a été développé par le Ministère des Solidarités et de la Santé.

Comment fonctionnent les tests rapides angine ?

Les Tests Rapides d’Orientation Diagnostiques (TROD) angine sont des prélèvements de gorge. Ils s’effectuent :

  • Lors d’une consultation, par un médecin
  • En officine par un pharmacien, à partir du 1er juillet 2021, seulement si les symptômes présentés par le patient le justifient pour toutes les personnes à partir de 10 ans. Si le test est positif, la patient sera orienté chez son médecin.

 

Reprise des tests rapides en pharmacie d’officine

Les tests rapides ont été autorisés en pharmacie d’officine par le Comité Interministériel pour la Santé en mars 2019, pour venir en complément de ceux réalisés par les médecins. La mesure a été mise en application le 1er février 2020 pour être finalement suspendue temporairement le 23 mars 2020 à cause de l’épidémie de COVID-19.

Ces tests pourront désormais être réalisés en pharmacie à partir du 1er juillet 2021. Ils seront pris en charge à 70% par l’Assurance Maladie.