Agir ensemble pour la santé des Normands

Service sanitaire des étudiants en santé (SSES) 2020 : deux semaines d’action de prévention auprès du public par les étudiants en santé normands

Actualité
Date de publication
Visuel
Le service sanitaire des étudiants en santé (SSES) vise à former les futurs professionnels de santé aux enjeux de la promotion de la santé (1) par la réalisation d’actions concrètes de prévention primaire (2), auprès de publics identifiés comme prioritaires. En 2020, 2 400 étudiants en santé, formés en amont de leurs actions de terrain, participent à ce dispositif.
Corps de texte

Mis en place depuis septembre 2018, le Service sanitaire des étudiants en santé (SSES) permet chaque année de former environ 2 400 étudiants en santé normands à la prévention primaire. Les étudiants, formés préalablement sur les aspects théoriques pendant 4 semaines, mènent deux semaines d’actions de prévention primaire dans des structures d’accueil diverses :  établissements scolaires, services de protection maternelle et infantile (PMI), centres d'hébergement et de réinsertion sociale (CHRS), Établissements d'hébergement pour personnes âgées dépendantes (EHPAD)…

Ces actions portent principalement sur les thématiques identifiées comme prioritaires : pratiques addictives, nutrition, santé sexuelle, usage raisonné des écrans et santé environnementale.

Le SSES est ainsi organisé autour de cinq objectifs structurants :

  • Initier les étudiants en santé aux enjeux de la prévention-promotion de la santé
  • Mener des actions concrètes de prévention-promotion de la santé
  • Favoriser « l’interprofessionnalité » des étudiants en santé, en constituant des groupes d’étudiants issus de formations différentes
  • Intégrer la prévention-promotion de la santé aux pratiques des professionnels de santé
  • Lutter contre les inégalités sociales et territoriales de santé

Les chiffres-clés 2020

Environ 2400 étudiants normands en soins infirmiers, de kinésithérapie, médecine, pharmacie et maïeutique (sage-femme) réalisent leur action dans près de 420 structures.

Subdivision caennaise: 210 structures accueilleront 1125 étudiants, se répartissant comme suit :

Calvados : 114 structures pour 627 étudiants

Orne : 38 structures pour 193 étudiants

Manche : 58 structures pour 305 étudiants

Subdivision rouennaise : 208 structures accueilleront 1271 étudiants, se répartissant comme suit :

Seine-Maritime : 160 structures pour 991 étudiants

Eure : 48 structures pour 280 étudiants

(1) La promotion de la santé est le moyen d’agir sur les déterminants de santé et donc sur l’état de santé des individus. Elle se définit comme « le processus qui confère aux individus les moyens d’assurer un plus grand contrôle sur leur propre santé et d’améliorer celle-ci. » (OMS, 1986)

(2) la prévention primaire a pour but de soustraire à un risque, de réduire l’incidence d’une maladie