Seine-Maritime : renforcement des mesures de lutte contre l’accélération de la circulation du virus

Communiqué de presse
Visuel
Une forte accélération de la circulation du virus de la COVID-19 a été constatée dans le département de la Seine-Maritime, en particulier sur l’agglomération rouennaise. Le préfet de la région Normandie, préfet de la Seine-Maritime, en concertation avec le Directeur général de l’ARS de Normandie, a décidé de renforcer les mesures de lutte contre l’accélération de la circulation du virus.
Corps de texte

Une forte accélération de la circulation du virus de la COVID-19 a été constatée dans le département de la Seine-Maritime, et en particulier sur l’agglomération rouennaise.

Avec :
- une augmentation de l’incidence (sur 7 jours glissants) :
o sur le département : 41,9 cas/7j/100 000 habitants
o sur le territoire de la métropole Rouen Normandie : 61,1 cas/7j/100 000 habitants, au-delà du seuil d’alerte de 50 fixé au plan national
o avec des taux bien plus importants chez les 20-30 ans et, dans une moindre mesure chez les 30-40 ans
- un taux de positivité de 4,7 % pour le département de la Seine-Maritime, au-delà de la moyenne française, et de 5,70 % dans la métropole Rouen Normandie.

En ce retour de vacances, et après un été plus calme en Normandie qu’au national sur le plan
épidémique, ces indicateurs traduisent une accélération particulièrement forte de la circulation du virus dans la métropole de Rouen.

Au regard de cette situation, le préfet de la région Normandie, préfet de la Seine-Maritime, en
concertation avec le Directeur général de l’Agence régionale de santé (ARS) de Normandie, a donc décidé de renforcer les mesures de lutte contre l’accélération de la circulation du virus, en cohérence
avec le plan Métropole signé le 27 août.

Aller plus loin

Documents à télécharger