Agir ensemble pour la santé des Normands

Risques auditifs : l’ARS de Normandie soutient les actions de prévention

Actualité
Santé environnement Santé publique Prévention
Date de publication
Visuel
journée nationale de l'audition
Dans la continuité de la 21e journée nationale de l’audition ayant eu lieu le 8 mars 2018, l’ARS de Normandie rappelle son engagement dans la sensibilisation des risques auditifs et donne des conseils pratiques de prévention, notamment liés à l’écoute de la musique amplifiée auprès de la jeune population.
Corps de texte

Selon l’enquête Ifop-JNA « Acouphènes et hyperacousie : fléaux du 21e siècle » :

  • 4 millions de Français souffrent aujourd’hui d’acouphènes permanents ;
  • 12 à 14 millions déclarent des acouphènes irréguliers ou permanents ;
  • 8 % de la population est concerné par l’hyperacousie. Ce sont les jeunes de moins de 35 ans les plus touchés.

Des lésions irréversibles

Un niveau sonore élevé et une écoute prolongée peuvent provoquer des lésions du système auditif qui peuvent être irréversibles : surdité, acouphènes, hyperacousie. Le bruit a également des effets sanitaires dits extra-auditifs encore méconnus du public :

  • À court terme : perturbation du sommeil, expression d’une gêne, comportement social et agressivité... ;
  • Après des temps d’exposition relativement longs : difficultés dans l’apprentissage scolaire, effets cardiovasculaires.

En cas d’apparition prolongée de ces symptômes, une consultation médicale immédiate est recommandée.

Que faire pour apprendre à gérer son capital auditif dès le plus jeune âge ?

 

 

7 500 élèves sensibilisés aux risques auditifs

Tout au long de l’année, l’ARS de Normandie et ses partenaires (Région, Départements, collectivités territoriales, Rectorat, mutuelles, réseau Canopé, les associations de prévention SNARK, Le Kalif, et Les passeurs d’ondes) s’engagent pour sensibiliser les jeunes des établissements scolaires aux risques liés à l’écoute de la musique amplifiée du CE2 à la terminale. Des actions de prévention sont organisées à destination des jeunes sous forme de concerts pédagogiques - débats animés par les associations SNARK et le Kalif, ou de spectacles pour les plus jeunes « la soupe aux oreilles ».

En 2017, ce sont plus de 7 500 élèves de l’école primaire, collège et lycées qui ont été sensibilisés à la prévention de l’audition.