Réduction des inégalités sociales à l'échelle régionale

Appel à projets / candidatures / manifestation d'intérêt
Environnement, santé publique et prévention
En cours d'attribution

La crise sanitaire a révélé, encore plus qu’elles ne l’étaient déjà, les inégalités sociales et territoriales de santé. Pour lutter plus massivement et plus efficacement contre ces inégalités, le Ségur de la santé prévoit de renforcer les dispositifs existants en région.

Dans ce cadre, l’Agence régionale de santé Normandie dégage 1 million d’euros de crédits nouveaux pour renforcer et compléter les actions déjà engagées pour l’accès à la santé des personnes les plus éloignées de l’offre de santé.

Afin d’identifier des porteurs de projets permettant de lutter concrètement contre les inégalités sociales de santé, l’ARS Normandie lance un Appel à Manifestation d’Intérêt (AMI). Les structures intéressées sont invitées à déposer un projet répondant à l’un des quatre axes prioritaires ci-dessous avant le 27 août :

  • Agir précocement, prioritairement en direction des familles vulnérables : favoriser l'accès à la santé et en particulier aux actions de prévention des plus jeunes enfants dans les territoires les plus défavorisés (notamment dans les quartiers politiques de la ville) ou pris en charge dans le dispositif accueil hébergement insertion.
  • Accentuer l'action sur les principaux déterminants en faveur des publics les plus éloignés : le volet habitat. Les inégalités de santé sont fortement corrélées aux conditions d'habitat. Il s'agit d'une part de donner aux personnes les moyens d'agir sur leur logement mais aussi d'informer et de de former les acteurs qui interviennent et quand c'est possible, d'agir sur l'offre.
  • Accentuer l'action sur les principaux déterminants en faveur des publics les plus éloignés : la nutrition et l'activité physique. La nutrition est un déterminant majeur de santé très impacté par les inégalités sociales. L'offre d'activité physique adaptée doit également devenir universelle et équitable : pour cela elle nécessite un appui spécifique pour atteindre les publics les plus éloignés de cette offre.
  • Soutenir des dispositifs d'intervention facilitant l'accès à la santé des personnes les plus vulnérables.

Au-delà des crédits alloués aux porteurs de projets retenus, il s’agira également de les accompagner pour construire avec eux les modalités de réponse les plus adaptées à chaque territoire.

 

Pour déposer un projet, la lettre d'intention doit être adressée avant le 27 août 2021 à l'adresse suivantears-normandie-prevention@ars.sante.fr