Agir ensemble pour la santé des Normands

Reconnaitre les signes d’alerte de l’Accident Vasculaire Cérébral (AVC)

Actualité
Date de publication
Visuel
Alerte AVC je fais le 15
L’accident vasculaire cérébral est une pathologie fréquente, grave et à l’origine de nombreuses situations de handicap. Une prise en charge très précoce peut éviter les complications et en limiter les séquelles. En cas d’apparition brutale des signes d’alerte de l’AVC composer le 15, le numéro d’appel du SAMU accessible 24h/24 pour toutes les urgences.
Corps de texte

Alerte AVC, je fais le 15     

Les signes de l'AVC sont encore trop souvent méconnus du public. Il faut que la population sache reconnaître au moins les trois signes les plus fréquents de l’accident vasculaire cérébral : une déformation de la bouche, une faiblesse d’un côté du corps (bras ou jambe), des troubles de la parole.

En cas d’apparition brutale de l’un de ces 3 signes, appelez immédiatement le 15 pour bénéficier de l’orientation adaptée et du traitement optimal. Les traitements sont d’autant plus efficaces s’ils sont administrés le plus rapidement possible.

Si vous présentez les signes de l'AVC et qu’ils disparaissent rapidement, faites le 15 également. L'Accident Ischémique Transitoire (AIT) peut être un véritable signe d’annonce d’un accident vasculaire cérébral.
 

Le 15 est le numéro d’appel du SAMU (Service d'aide médicale urgente) accessible 24h/24.

 

Le traitement des urgences reste une priorité en période épidémique

Depuis la période épidémique Covid-19, une diminution massive nationale des admissions en urgence des accidents vasculaires cérébraux et des infarctus du myocarde est constatée. La Société Française Neuro-Vasculaire et la Société Française de Cardiologie rappellent « que d’autres maladies graves, dont les affections cardio- et neurovasculaires, peuvent engager le pronostic vital et fonctionnel des patients si elles ne sont pas prises en charge en urgence, en milieu hospitalier. » (Communiqué de presse du 6 avril 2020).

 

Les établissements de santé et l’ensemble des professionnels se sont organisés afin que tous les patients puissent bénéficier d’une prise en charge optimale en mettant en place des accès aux soins bien distincts :

  • Accès aux soins AVC Patients non contaminés Covid-19 : procédure habituelle
  • Accès aux soins AVC Patients atteints Covid-19 : procédure spécifique adaptée au virus tout en bénéficiant des mêmes soins que les patients non infectés

Chiffres AVC

En France, on estime à environ 150 000 le nombre d'AVC par an. Cette pathologie est la première cause de handicap acquis chez l'adulte, la seconde cause de démence et la troisième cause de mortalité sur l'ensemble de la population après les cancers et l'infarctus du myocarde. En Normandie, près de 9400 personnes ont été hospitalisées en 2018 pour un AVC.

Prise en charge des patients victimes d'un AVC

En cette période de confinement, les services de la filière AVC Normandie fonctionnent en ayant adapté leur organisation. Les professionnels de santé ont mis en place toutes les mesures d’hygiène nécessaires.

Une page web dédiée AVC Normandie « Période épidémique COVID-19 » est ouverte afin d'apporter des informations spécifiques, exercices et outils « de la prévention à l'accompagnement du handicap »

 

Aller plus loin