Agir ensemble pour la santé des Normands

Prévention, nutrition et pratique sportive au programme du 2e comité interministériel pour la santé

Article
Visuel
J'agis pour ma santé
La 2ème édition du Comité interministériel pour la santé a dressé un premier bilan des mesures de son plan priorité prévention mis en place en mars 2018 et a mis en avant les caps prioritaires pour l’année à venir, qui viennent enrichir le premier plan : l’activité physique, l’alimentation et la lutte contre l’obésité.
Corps de texte

Les priorités pour l’année 2019 : alimentation, nutrition et activité physique

L’alimentation et l’activité physique sont des facteurs reconnus de bien-être et de bonne santé. Ils contribuent à lutter contre certaines maladies chroniques, comme le diabète de type 2, le cancer ou certaines maladies cardiovasculaires. Pour répondre à cet enjeu majeur, le CIS s’est fixé des objectifs à atteindre d’ici 2023 :

  • Diminuer de 15 % l’obésité et stabiliser le surpoids chez les adultes, et de 20 % chez les enfants et adolescents : aujourd’hui, 17 % des adultes et 4 % des enfants sont en situation d’obésité et 50 % des adultes et 17 % des enfants sont en surpoids.
  • Réduire le pourcentage de personnes âgées dénutries vivant à domicile ou en institution : de 15 % pour les plus de 60 ans et de 30 % pour les plus de 80 ans.
  • Réduire de 20 % le pourcentage de malades hospitalisés dénutris à la sortie d’hospitalisation

Afin d’arriver à ces résultats, le Comité met en avant l’importance de la santé par l’alimentation, la santé par l’activité sportive, et la prévention et prise en charge de l’obésité. Plusieurs leviers sont avancés, notamment :

  • Protéger les enfants de l’exposition à la publicité pour des aliments et boissons non-recommandés,
  • Permettre à tous les Français de connaître les bons réflexes alimentaires pour leur santé,
  • Promouvoir les activités physiques auprès des enfants, étudiants et milieu professionnel,
  • Détecter précocement les personnes obèses ou à risque d’obésité

 

Création d’une signature commune « J’agis pour ma santé »

L’information des publics sur les mesures de prévention s’appuie sur de nombreux dispositifs de communication et/ou d’information mis en oeuvre par différents ministères, opérateurs de l’État et autres institutions.
La signature « j’agis pour ma santé » permettra d’identifier simplement l’ensemble des actions de prévention existantes ou à venir du Plan national de Santé Publique (PNSP). Cette signature sera appliquée par tous les partenaires, notamment interministériels, pour toute action de communication portant sur la prévention en santé.