Agir ensemble pour la santé des normands

Les axes de développement de l'HAD en Normandie

Article
Le Comité de pilotage de l’hospitalisation à domicile (COPIL HAD), installé le 28 février dernier, s’est réuni le 27 juin dernier pour valider les actions à mettre en œuvre afin de développer l’HAD en région sur les cinq prochaines années.
Corps de texte

Cette démarche participative s’est structurée autour de trois comités de pilotage composés des fédérations, unions régionales, syndicats et autres instances représentatives en région. Le principe était de valider les orientations posées par quatre groupes de travail. Ces derniers étaient composés d’acteurs de terrain appartenant aussi bien aux établissements d’HAD, qu’aux établissements de santé, établissements sociaux et médico-sociaux ou URPS infirmier.

Le COPIL a validé les orientations suivantes :

  • Communication

    • Améliorer la lisibilité (cartographie et site internet dédié)
    • Améliorer la connaissance des missions des HAD
    • Harmoniser les outils des HAD (système d’information commun, outils, pratiques…)
  • Amélioration du recours

    • Anticiper les sorties (plateforme d’orientation, accès au dossier patient, …)
    • Harmoniser les outils des HAD (chartes opérationnelles, l’outil via trajectoire)
  • Amélioration de la continuité et permanence des soins

    • Mutualisation des médecins coordonnateurs pour avis médical à distance H24 ;
    • Sollicitation éventuelle des médecins de garde pendant les horaires de la PDSA ;
    • Inscription des patients en HAD sur la base de données RRAMU.
  • Développement la chimiothérapie en HAD

    • Sécuriser la prise en charge des patients (par des conventions)
    • Améliorer la prescription (anticipation des demandes, mise en place d’infirmières coordonnatrices, développer la communication envers les patients …)
    • Former les intervenants et valoriser leur intervention.
  • Développement de l’HAD dans les établissements d’hébergement sociaux et médico-sociaux

    • Informer (réunion, maquette spécifique),
    • Anticiper la prescription en HAD et valoriser cette prise en charge.

Le COPIL se réunira à la fin de l’année 2017 pour faire un premier point d’avancement de la démarche.