Journée mondiale des malades : continuer de se soigner, un impératif en période de crise sanitaire

Actualité
Date de publication
Visuel
Visuel consultation médecin

Pendant l’épidémie de Covid-19, il est indispensable de rester attentif à sa santé et de se faire soigner sans attendre. Or, depuis le début de la crise sanitaire, on observe partout en France un recul du recours aux soins.

Corps de texte

Actuellement en Normandie, même si l’on peut observer un délai de prise de rendez-vous allongé dû aux reports durant les deux premiers confinements, plus aucune consigne régionale de déprogrammation n’est en cours. Tous les professionnels de santé, qu’ils exercent en cabinet, en centres de santé ou en établissements de soins se sont organisés pour maintenir la prise en charge et le suivi des patients en toute sécurité.

Pour aider à garantir et sécuriser les parcours de soins, l’ARS Normandie a accompagné, en concertation avec ses partenaires, les professionnels de santé libéraux et émis des recommandations dans la prise en charge des patients et l’organisation des rendez-vous (salles d’attente ou créneaux dédiés, etc.). Concernant les établissements de santé, l’Agence a eu recours à des autorisations dérogatoires d’activité de soins en médecine interne, soins de suite et de réadaptation (SSR) et en réanimation. Ces dérogations permettent à certains services d’établissements de santé d’exercer une activité de soins autre que celle au titre de laquelle ils sont habituellement autorisés

Toujours dans un souci d’améliorer l’accès aux soins des Normands, d’autres solutions seront examinées durant la prochaine Commission Spécialisée de l’Offre de Soins (CSOS), qui réunit l’ensemble des partenaires en santé de la région. 

Pour ces raisons, nous rappelons aux malades de ne pas reporter les soins dont ils ont besoin, et ce malgré le contexte sanitaire actuel. Cette recommandation concerne tout particulièrement les personnes vulnérables, les personnes atteintes de maladies chroniques qui doivent continuer à prendre leurs médicaments habituels et ne pas reporter les rendez-vous et les examens médicaux qui leurs ont été prescrits. Que l’on soit dans une situation de fragilité nécessitant un suivi particulier ou que l’on ait, tout simplement, besoin de consulter… il ne faut pas hésiter à contacter son médecin traitant ou spécialiste pour prendre rendez-vous. Pensez également à avoir recours à la téléconsultation dès que possible. Et bien sûr, en cas d’urgence, appeler immédiatement le 116 117 ou le 15 (ou le 114 pour les personnes sourdes ou malentendantes).