COVID-19 : Thomas Deroche fait le point sur la situation en Normandie sur France Bleu ce lundi 10 mai

Actualité
Visuel interview radio Thomas Deroche

Ce lundi 10 mai 2021, Thomas Deroche, Directeur Général de l'Agence Régionale de Santé Normandie a fait le point sur la situation épidémiologique, la vaccination et le dépistage en Normandie. Il a également évoqué l'installation de 14 appareils d'imagerie médicale pour renforcer l'offre de soins sur le territoire.

Le nombre de patients hospitalisés en réanimation en France est passé en dessous de la barre des 5 000 patients. Des chiffres encourageants qui montre que les efforts collectifs payent. En Normandie 4 départements sur 5 sont repassés en dessous de 200 en termes d'incidence. En revanche le nombre de patients hospitalisés baisse mais a tendance à baisser très lentement.

L'incidence continue de stagner dans certains départements normands notamment dans le Calvados et dans la Manche. La responsabilité de tous est nécessaire. Le respect des gestes barrières et la limitation de ses contacts sociaux doivent faire l'objet d'une prudence quotidienne.

Dans un second temps, il a fait le point sur la vaccination en Normandie. À compter d'aujourd'hui, les plus de 50 ans peuvent se faire vacciner sans condition. La prise de rendez-vous dédiée à ce public est ouverte depuis le 7 mai.

Vendredi 7 mai, 33 495 personnes ont été vaccinées, un nouveau record régional. En Normandie, le nombre de vaccinations quotidiennes est estimé à 35 000 pour le mois de mai et 45 000 vaccinations quotidiennes sont prévues pour le mois de juin. La population normande adhère bien à la vaccination depuis le début de la campagne. 

À partir de mercredi 12 mai, toutes les personnes majeures pourront prendre rendez-vous pour se faire vacciner si des doses de vaccin sont disponibles la veille pour le lendemain. L'objectif est d'organiser au mieux les rendez-vous non honorés, via les canaux déjà utilisés (plateforme téléphonique régionale et plateformes en ligne).

Thomas Deroche encourage vivement la population à aller se faire dépister au moindre doute, notamment lors de grands week-ends comme celui de l'Ascension, où l'on est plus susceptible de retrouver ses proches.

Pour réécouter l'interview complète :

Source de l'audio

Interview de Thomas Deroche - France Bleu Normandie Calvados Manche - Lundi 10 mai 2021