Coronavirus : point de situation en Normandie - 24 novembre

Communiqué de presse
Visuel

Point de situation en Normandie au 24 novembre

Corps de texte

A retenir

L’amélioration des indicateurs de suivi épidémiologiques se confirme en Normandie : le pic de la seconde vague a été atteint, mais la vigilance reste plus que jamais de mise au vu de la mobilisation très forte du système de santé qui persiste.  

- le taux d’incidence continue de baisser et atteint 135,77 pour 100 000 habitants (contre 164,16 le 17/11). Une diminution du taux d’incidence des 65 ans et plus est également observé.

- Le ralentissement du nombre d'entrées en hospitalisation conventionnelle et en réanimation se poursuit.

- Le taux de positivité décroît également et atteint 12,04 % contre 13,63% le 20/11. 

Cette évolution positive des indicateurs traduit l’efficacité des mesures prises sur l’épidémie : en la ralentissant et en permettant sa décrue. Toutefois :

- Des disparités départementales persistent, notamment dans l'Orne et la Manche où les hospitalisations ne baissent pas aussi rapidement qu’ailleurs.

- La pression exercée par l’épidémie sur le système de santé et sur les hôpitaux reste forte : 1369 personnes sont hospitalisées, dont 148 en réanimation. Au regard de l’évolution des indicateurs, une réévaluation du niveau de déprogrammation des activités non urgentes va être prochainement menée entre l’ARS et les établissements de santé.

Le dépistage par tests RT PCR ou antigéniques est la priorité afin de chercher les porteurs du virus pour les isoler et de casser au plus tôt la chaine de contamination.  Du 15 au 21 novembre, 37258 personnes ont été testées dont 4485 positives.

Dans les EHPAD, qui restent fortement impactés par la COVID-19 (sur 211 clusters en région, 111 concernent des EHPAD), les consignes relatives aux visites et aux mesures de protections vont être renforcées conformément aux recommandations nationales (dépistage hebdomadaire des professionnels par tests antigéniques, évolution du cadre des visites, recommandation de dépistage pour les proches avant visites, etc.). La mise en œuvre de ces mesures doit faire l’objet d’échanges entre l’ARS et ses partenaires cette semaine.

Téléchargez et activez l’application « Tous anti covid »

Des heures gagnées, ce sont des vies sauvées 

Plus d’info : cliquez ici

Aller plus loin

Documents à télécharger