Coronavirus : point de situation en Normandie - 22 janvier

Communiqué de presse
Visuel

Point de situation en Normandie au 22 janvier 2021

Corps de texte

A retenir

Une augmentation significative de la circulation de la Covid-19

Le taux d’incidence régional continue d’évoluer : il augmente de 6 points pour atteindre 184,3 (contre 177,96 le 19/01). Les départements de la Manche, de l'Orne et de la Seine-Maritime présentent un taux d'incidence supérieur à 200 cas pour 100 000 habitants. La Manche progresse particulièrement (+ 41,8 points) et témoigne de la plus forte incidence parmi les 5 départements normands. Le taux de positivité évolue également : il est désormais de 6,8 (contre 6,42 le 19/01).

Le système hospitalier mobilisé

Le nombre de personnes hospitalisées suit la même évolution et augmente de façon importante avec 1311 hospitalisations pour COVID-19 au 21/01 (contre 1277 le 18/01), tandis que le nombre de patients en réanimation diminue (86 le 21/01 contre 103 le 18/01). Compte tenu de la dégradation des indicateurs épidémiologiques et de l’augmentation des hospitalisations COVID en médecine au cours des derniers jours, deux établissements ont aujourd’hui enclenché leur plan blanc : le CHU de Rouen et le Centre Hospitalier Public du Cotentin. Inscrit dans la loi depuis 2004, le plan blanc est un plan spécifique d'urgence sanitaire et de crise qui permet à chaque établissement de santé de mobiliser immédiatement les moyens de toute nature dont il dispose en cas d'afflux de patients ou de victimes ou pour faire face à une situation sanitaire exceptionnelle.

Respect des gestes barrières

Dans ce contexte, l’ARS appelle chacun à respecter avec la plus grande rigueur les gestes barrières et protéger ainsi leurs proches plus âgés. Devant le risque de contagion plus important des variantes récemment identifiées, le Haut Conseil de la santé publique recommande notamment dans son avis du 18 janvier :

  • de porter un masque chirurgical ou en tissu de catégorie 1 (c'est-à-dire qui filtre 90% des particules, certifié AFNOR et non «fait maison») quand la distance de 2 m ne peut pas être respectée,
  • de respecter une distance, d’au moins deux mètres avec les autres,
  • d’aérer les pièces le plus souvent possible, au minimum quelques minutes toutes les heures.

La chaîne Tester Alerte Protéger

Pour casser les chaînes de transmission, en cas de doute, chacun est invité à se faire tester pour connaitre sa situation individuelle, à participer à l’identification de ses contacts à risque de transmission du virus en cas de résultat positif et à s’isoler sur recommandation des autorités sanitaires. Toute démarche individuelle de dépistage contribue ainsi à l’effort collectif pour contenir la propagation du virus sur ce territoire. Liste des sites de dépistage accessible sur https://www.sante.fr/cf/centres-depistage-covid.html ou à partir de http://depistagecovid.gouv.fr.

La Vaccination

Depuis le 4 janvier, la campagne mise en place dans la région a permis de vacciner 57 288 (chiffres du 21/01) personnes parmi les publics prioritaires. Pour en savoir plus, voir le communiqué ci-joint.