Hygiène

Article
Visuel
Retrouvez dans cette page l'ensemble des recommandations en vigueur concernant l'hygiène.
Corps de texte

Site du CPIAS de Normandie

  • demande de réaliser une hygiène des mains avant et après nettoyage de la vaisselle, (outre le respect rigoureux des mesures barrières (masques ajustés, couvrant la bouche et le nez…))
  • rappelle que « comme pour le savon, le liquide vaisselle et les détergents pour lave-vaisselle sont susceptibles d'inactiver le virus. En particulier, laver et sécher la vaisselle dans un lave-vaisselle à 60 ° C ou plus est efficace pour éliminer tout risque »,

Au total, la vaisselle, en établissement de santé, comme dans la restauration collective, peut être traitée selon les procédures habituelles, et la vaisselle à usage unique n’est pas requise pour la prévention du risque de transmission du SARS-CoV-2.

A titre exceptionnel, si, pour les raisons logistiques ou organisationnelles, il y avait un recours temporaire à de la vaisselle à usage unique, celle-ci serait à éliminer dans la filière des DAOM comme précisé par Mme Ledunois ; de même, les restes de repas –y compris pour les patients Covid– ne sont pas non plus à mettre dans la filière des DASRI.

  • Recommandations en matière d’aération, de ventilation1, de climatisation et de chauffage en période d’épidémie de Covid-19. 

Ces recommandations en matière d’aération, de ventilation et de chauffage (en particulier en cas d’utilisation de chauffage à air pulsé), en période d’épidémie Covid19 sont établies sur la base des différents avis du Haut conseil de santé publique en date du :

Ce dernier avis et cette fiche visent à préciser, étant donné les possibilités de transmission aérienne du virus SARS-CoV-2, les préconisations en cas d’utilisation de chauffage dit à air pulsé, qui utilisent des ventilateurs afin de forcer le brassage entre l’air réchauffé expulsé par l’appareil et l’air resté dans le local, et favoriser ainsi une bonne répartition de la chaleur dans le local. Pour les établissements disposant de ce type de chauffage dans certains locaux, compte tenu de la baisse des températures, il est rappelé que le chauffage des espaces clos collectifs doit être maintenu afin d’atteindre une température de confort en adéquation avec l’activité des occupants tout en assurant un renouvellement régulier de l’air des locaux avec un apport d’air neuf qui devra, si possible, être augmenté. Par ailleurs, si la fonction de recyclage de l’air de l’installation de traitement de l’air ne peut pas être totalement désactivée, il conviendra autant que possible de réduire la quantité d’air recyclé (pour éviter le transfert éventuel d’aérosols viraux dans plusieurs locaux) et en complément, si cela est possible, d’ouvrir les fenêtres au moins pendant quelques minutes plusieurs fois par jour afin d’augmenter encore le niveau de renouvellement d’air.

Pour toute difficulté dans la mise en œuvre de ces mesures : ars-normandie-sante-environnement@ars.sante.fr

Avis de la SF2H du 17 janvier 2021

En complément du Compte-Rendu de l'ARS, je vous transmets le dernier avis de la SF2H du 17 janvier 2021 relatif aux mesures d’hygiène pour la prise en charge d’un patient ou résident considéré comme cas possible, probable ou confirmé d’infection à SARS-CoV-2.  Cet avis prend en compte l'apparition des nouveaux variants.

Les recommandations pour la prise en charge des patients suspects ou atteint de la Covid (c’est-à-dire tous les patients vu la prévalence du portage actuel) restent en 1ère intention le port du masque chirurgical par tous et à toutes occasions (même en dehors des soins). En cas de soins à risque d’aérosolisation, le masque chirurgical sera remplacé par la protection respiratoire FFP2 que le patient soit identifié Covid ou non (toujours en lien avec la forte prévalence du virus actuellement).

*Soins à risque d’aérosolisation : intubation, extubation ; ventilation mécanique avec circuit expiratoire ouvert ; ventilation mécanique non invasive ; aspiration endotrachéale hors système clos ; fibroscopie bronchique ; kinésithérapie respiratoire générant des aérosols (expectoration induite, désencombrement) ; aérosolthérapie ; prélèvement nasopharyngé ; explorations fonctionnelles respiratoires ; autopsie ; soins de chirurgie dentaire.

COVID19 Développement des mesures d'hygiène au sein des ESMS