Agir ensemble pour la santé des normands

Hépatite A : le moyen de prévention le plus efficace est la vaccination

Actualité
Date de publication
Visuel
visuel vha
Depuis le début de l’année 2017, la Normandie est touchée par une épidémie d’hépatite A qui atteint les hommes ayant des relations sexuelles avec d’autres hommes (HSH).
Corps de texte

La Normandie n’est pas la seule région touchée, la plupart des régions françaises et d’autres pays européens sont également concernés. Il a donc été décidé de mener une campagne de promotion de la vaccination pour protéger les HSH.

L’hépatite A est une infection du foie provoquée par un virus différent de celui de l’hépatite B ou de l’hépatite C. La transmission de la maladie s’effectue essentiellement à partir du virus présent dans les selles des personnes infectées avant même que les signes de la maladie n’apparaissent. En effet, de petites quantités de virus peuvent se retrouver sur les mains de ces personnes et transmettre ce virus aux personnes avec qui elles ont des contacts étroits. L’hépatite A peut aussi se transmettre de manière indirecte par la consommation d’eau (de boisson) ou d’aliments contaminés (crudités, coquillages, par exemple). Dans ce cas, la maladie peut se présenter sous la forme d’une épidémie. Une transmission du virus peut également se faire par l’intermédiaire de relations sexuelles, en particulier chez les homosexuels masculins.

L’hépatite A peut donner une grande fatigue qui peut durer plusieurs semaines. Presque tout le monde guérit complètement de l’hépatite A en étant immunisé pour le reste de sa vie. Exceptionnellement, l’hépatite A peut évoluer vers une hépatite fulminante, forme très grave nécessitant le plus souvent une greffe du foie.

Oui. Une réaction locale à type de douleur ou rougeur au point d’injection peut survenir ou, parfois, une réaction plus générale, sans gravité et de courte durée (mal à la tête, fièvre, gêne intestinale…). Le risque de réaction allergique au vaccin est exceptionnel.

Il est important d’adopter quelques mesures d’hygiène pour limiter la propagation du virus :

  • utiliser des préservatifs lors des rapports sexuels
  • ne pas partager les embouts à lavement ou les jouets sexuels
  • se laver les mains avant et après un rapport sexuel
  • se laver les mains après être allé aux toilettes

Ces mesures d'hygiènes s'appliquent à tous. 

Aller plus loin

En savoir plus : contactez les associations AIDES et ENIPSE