Agir ensemble pour la santé des Normands

Gestion et utilisation des masques

Actualité
Date de publication
Visuel
Afin de préserver les ressources en masques de protection dans le cadre de la lutte contre le COVID-19, le Premier ministre a réquisitionné par décret du 3 mars dernier l’ensemble des stocks et productions de masques sur le territoire national.
Corps de texte

Port du masque pour la population

Pour la population, seules les personnes ayant des fragilités peuvent se faire prescrire des masques par leur médecin et aller les retirer, avec ordonnance, à la pharmacie.

Le port du masque chirurgical n’est pas recommandé sans présence de symptômes. Le masque n’est pas la bonne réponse pour le grand public car il ne peut être porté en permanence et surtout n’a pas d’indication sans contact rapproché et prolongé avec un malade. Ce sont les gestes barrières et la distanciation sociale qui sont efficaces.

Dans les établissements de santé

Le principe d’une attribution centralisée, territorialisée et hebdomadaire des masques venant du stock Etat a été retenu. Les établissements de santé support de Groupement Hospitalier de Territoire ont ainsi vocation à assumer ce rôle d’établissement-plateforme avec le soutien des ARS.
En Normandie, les 11 établissements de santé supports de GHT ont reçu en fin de semaine dernière une livraison de masques destinés à l’ensemble des établissements de santé publics et privés, des EHPAD, des structures pour les personnes handicapées et des transporteurs sanitaires, dont les SDIS, de leur territoire.
Au total, au 24 mars, ce sont ainsi 1 141 800 masques chirurgicaux et FFP2 qui ont été délivrés aux établissements support de GHT pour toute la région Normandie.

Pour les professionnels de santé libéraux et les services à domicile

Les officines reçoivent les masques à délivrer pour les médecins généralistes et spécialistes, des infirmiers libéraux et des pharmaciens, sur présentation de leur carte et de leur numéro professionnels.
Pour les départements classés en circulation active du virus*, une dotation de masques est également disponible en officine pour les services d’aides et de soins à domicile, les sages-femmes et les chirurgiens-dentistes.
En Normandie, les livraisons auprès des officines sont en cours depuis la fin de la semaine du 16 mars. 500 000 masques chirurgicaux et FFP2 sont en cours de livraison sur toute la région.

 

En Normandie, un stock régional constitué à partir des stocks existants dans les différents services de l’Etat, des opérateurs public et à partir de dons des collectivités territoriales, de particuliers et d’entreprises

Sans attendre que l’ensemble des cinq départements de la région ne soit considéré comme une zone où circule activement le virus, l’ARS Normandie a souhaité réaliser un déstockage, à titre exceptionnel et unique, des masques de protection disponibles en région.
Cet approvisionnement destiné aux médecins et infirmiers libéraux, aux services d’aide à domicile, aux services départementaux d’incendie et de secours (SDIS) et aux transporteurs, s’est déroulé le week-end du 21 mars. Avec le concours des SDIS, chacun de ces professionnels ou structure a pu recevoir en proximité un lot de masques. Ainsi, au niveau régional, ce sont 250 000 masques chirurgicaux et FFP2 qui ont été distribués. Chaque SDIS, acteur impliqué et disponible, a souligné le bon déroulement de cette distribution et la satisfaction des professionnels.