#Eté Sans Souci en Normandie : les bons réflexes pour un été serein

Actualité
Date de publication
Visuel
Pour cette saison estivale 2020, l’Agence régionale de Santé de Normandie vous rappelle quelques conseils sanitaires pour un été serein. En plus des gestes barrières pour se protéger du coronavirus COVID-19 , d’autres réflexes vous permettront de profiter de votre été.
Corps de texte

Le coronavirus n'a pas disparu, le virus circule toujours. Il est donc indispensable de poursuivre les efforts de distanciation physique et tous les gestes de protection pour lutter contre le virus.

En cas de symptômes évocateurs du COVID-19, appelez votre médecin traitant ou le 116 117, numéro de permanence des soins en Normandie, 24h/24 et 7J/7.

Au sommaire des Réflexes de l'été

En été et en extérieur aussi les gestes barrières nous protègent du COVID-19

Pour se protéger, des geste simples à adopter
Pour se protéger, des geste simples à adopter

Comment bien porter son masque ? Comment l'entretenir ? Le port des gants est-il recommandé ? Découvrez nos vidéos dédiées sur notre chaine !

Et où que vous soyez, pensez à jeter masques et gants dans la poubelle, enfermés dans un sachet !

 

En cas de fortes chaleurs, adoptez les bons réflexes 

Des conseils simples sont à adopter par tous afin de lutter au mieux contre les conséquences de la chaleur : à retrouver sur l'actualité dédiée à ce sujet.

Pour que le soleil reste un plaisir, sortez couvert

L’exposition prolongée ou intense aux UV peut avoir des conséquences graves sur votre santé : coups de soleil, affaiblissement des défenses immunitaires et inflammation, vieillissement cutané prématuré, cancers de la peau, lésions oculaires, etc.

Pour limiter les risques, il est donc fortement recommandé de rechercher l’ombre et d’éviter de s’exposer entre 12 h et 16 h en période estivale.

La crème solaire ne suffit pas à protéger votre peau du soleil car elle ne filtre pas la totalité des UV. La meilleure solution reste donc de se couvrir : t-shirt sec, chapeau à bord large et paire de lunettes de soleil.

Un enfant ne doit pas être exposé au soleil entre 12 heures et 16 heures.

Quels que soient l’heure et le lieu d’exposition, protégez-le de la chaleur en veillant à ce qu’il porte un t-shirt, un chapeau et des lunettes de soleil. Toutes les parties non couvertes de vêtements exposées au soleil doivent être crémées (indice 50) toutes les deux heures et après chaque baignade.

 

Baignez-vous sereinement

Les gestes barrières, la distanciation physique et le port du masque quand la distance d'1 mètre avec les autres n'est pas possible s'appliquent aussi au bord de l'eau.

Si vous portez des masques ou des gants, jetez-les à la poubelle et non pas dans la nature.

Adoptez les bons réflexes en suivant ces conseils de sécurité dans l'eau :

  • En mer : prenez en compte votre forme physique, les conditions météorologiques et la qualité de l’eau
  • En piscine : surveillez vos enfants de près et en permanence
  • En cours d’eau et plan d’eau : respectez les interdictions de baignade et restez dans les zones surveillées
  • Ne consommez pas d’alcool avant la baignade 

La qualité des eaux de baignade fait l’objet de contrôles réguliers par l’ARS durant la période estivale. Cette surveillance aura aussi lieu cette année et pourra être renforcée pour les sites les plus vulnérables.

Retrouvez les résultats de la saison en cours sur la page dédiée : https://www.normandie.ars.sante.fr/eaux-de-baignade-la-qualification-de…

 

Coquillages et crustacés, en toute sécurité

Parce qu’ils concentrent des bactéries, virus ou du phytoplancton toxique, les coquillages ne sont pas tous bons à consommer. Pour limiter les risques, il convient de respecter les interdictions en cours et les recommandations sanitaires et de ne pas pratiquer la pêche à pied sur les gisements de mauvaise qualité.

Enfin, avant de consommer la récolte du jour, les coquillages doivent être lavés avec soin, conservés vivants au réfrigérateur et dégusté rapidement dans la journée.

A ce jour, aucun cas de contamination par le COVID-19 via la consommation de coquillage n’a été rapporté et une étude récente menée par l'Institut Français de Recherche pour l'Exploitation de la Mer (IFREMER) n’a pas permis de mettre en évidence le virus n’a pas été retrouvé dans les coquillages ou l’eau de mer.

 

Plus d'informations sur les contrôles des sites de pêche à pied par l'ARS : https://www.normandie.ars.sante.fr/coquillages-de-peche-pied