Ensemble : Pour le plaisir de se retrouver, vaccinons-nous !

Actualité

À l’heure de la rentrée, pour accompagner la campagne de vaccination et sensibiliser le public, notamment les jeunes, l’ARS Normandie poursuit sa campagne de communication sous la signature « Ensemble : Pour le plaisir de se retrouver, vaccinons-nous ! » et propose de nouveaux visuels et supports.

Inspirée de la campagne nationale, cette campagne s’appuie sur un message très positif avec des visuels évoquant des scènes de retrouvailles, le plaisir d’être ensemble.

Cette action de promotion se compose d'affichages, d'une campagne sur les réseaux sociaux, de la diffusion de vidéos (micro-trottoir, format "brut") et de podcasts.

Tous ces éléments sont disponibles en téléchargement, au fur et à mesure de leur diffusion, en cliquant ici.

N’hésitez pas à la partager et à la relayer.

Sont notamment disponibles : 

Des affiches :

Un flyer sur la vaccination des 12-17 ans :

(4 bonnes raisons de vacciner votre adolescent / questions pratiques sur la vaccination / comment se déroule la vaccination / pass sanitaire pour les 12/17 ans)

Des visuels réseaux sociaux (et des propositions de posts) :

Des animations pour les réseaux sociaux, les écrans dynamiques : 

 

Réalisés avec Laure Lacoste, Community Manager du service communication du Groupement Hospitalier Caux Maritime, qui pourront être utilisés sur les réseaux sociaux, les écrans dynamiques équipés d’enceintes, les sites web…

 

Pourquoi se faire vacciner dès maintenant ?

Dr Cottrelle, Directeur adjoint à la Santé Publique de l'ARS Normandie et Responsable du pôle Veille et Sécurité Sanitaire :

Cliquez ci-dessous pour voir la vidéo : 

  • Pour atteindre l’immunité collective (au moins 85 % de l’ensemble de la population vaccinée ou immunisée) : C'est le moyen le plus efficace de contrôler la propagation du virus.
  • Pour faire barrage aux variants : Le virus cherche constamment des stratégies pour se développer, malgré la présence du vaccin. Ainsi, il peut muter sous une nouvelle forme de variant plus contagieuse et être à l'origine d'une reprise de l'épidémie. En Normandie, la tranche d'âge la plus impactée par ce variant est celle des moins de 30 ans, la vaccination doit donc aussi concerner les jeunes.
  • Pour obtenir le pass sanitaire : Grâce au pass (vaccination complète ou test négatif ou Covid de moins de six mois), vous pourrez accéder en toute sérénité à plusieurs lieux accueillant du public :
    • À partir du 21 juillet : tous les lieux de loisirs et de culture rassemblant plus de 50 personnes ;
    • À partir de début août : cafés, restaurants, centres commerciaux, hôpitaux, maisons de retraite, établissements médico-sociaux, voyages en avions, trains et cars pour les trajets de longue distance.

Pourquoi vacciner les plus jeunes ?

Dr Leroy, Médecin au CHU de Rouen et Référent vaccin pour l'ARS Normandie :

Cliquez ci-dessous pour voir la vidéo : 

Qu'est-ce qui motive les jeunes à se faire vacciner ?

Réponse en vidéo au centre de vaccination Caen Canada :

Réponse en vidéo au centre de vaccination Rouen Vaccinarena :

Réponse en vidéo au centre de vaccination du Stade Océane au Havre :

Comment se déroule le parcours vaccinal ?

Découvrez en vidéo le parcours pour se faire vacciner :

Les doses sont disponibles dans tous les lieux de vaccination : centres, officines, cabinets médicaux, infirmiers, sages-femmes, services de santé au travail, opérations éphémères…

  • Il est désormais possible d’effectuer sa 2nde injection dans un centre différent de celui où a été réalisée la 1ère
  • En plus des possibilités déjà en place, des créneaux sans rendez-vous et un élargissement des horaires en soirée et le week-end dans les centres de vaccination sont mis en place.
  • Des opérations au plus près des habitants continuent à se déployer, par exemple dans des centres commerciaux.

Pour connaître les opérations organisées dans chaque département cette semaine (liste régulièrement mise à jour) :

  • Une grande souplesse concernant le délai entre les doses des vaccins a été mise en place : il est désormais possible de moduler soi-même l’espacement entre les injections de Pfizer et Moderna entre 21 et 49 jours (contre 35 à 49 jours auparavant).
  • Et dans beaucoup de situations, une seule dose sera suffisante :

- pour les personnes ayant contracté la Covid-19 (il y a au moins 2 mois)
- pour les plus de 55 ans, avec le vaccin unidose Janssen

Retrouvez l’infographie « la vaccination pour le grand public » précisant en fonction de l’âge et de la situation, les vaccins utilisés et les lieux de vaccination possibles, en cliquant ici.