Épisode de fortes chaleurs, adoptez les bons réflexes

Actualité
Date de publication
Visuel
Canicule et fortes chaleurs
Santé publique France
En raison des températures très élevées, Météo France a placé les départements de l'Eure et de la Seine Maritime en vigilance rouge pour la canicule. L'Orne et le Calvados sont en vigilance orange et la Manche en vigilance jaune. Retrouvez ici toutes les recommandations à suivre.
Corps de texte

Ces conseils simples sont à adopter par tous afin de lutter au mieux contre les conséquences de la chaleur : 

  • buvez régulièrement de l’eau sans attendre d’avoir soif
  • rafraîchissez-vous le corps plusieurs fois par jour (au moins le visage et les avant-bras) : il n’y a pas de contre-indication à utiliser la climatisation si celle-ci est bien entretenue. Seul le ventilateur dans les espace collectifs où se trouvent plusieurs personnes n’est pas recommandé dans le contexte COVID. Cliquez sur la pièce jointe suivante pour plus d'informations :
  • mangez en quantité suffisante et ne buvez pas d’alcool
  • évitez de sortir aux heures les plus chaudes et passez plusieurs heures par jour dans un lieu frais
  • évitez les efforts physiques 
  • maintenez votre logement frais (fermez fenêtres et volets durant la journée, ouvrez-les le soir et la nuit s’il fait plus frais)
  • donnez régulièrement de vos nouvelles à vos proches et, dès que nécessaire, osez demander de l’aide
  • prenez des nouvelles des personnes fragiles de votre entourage
  • consultez régulièrement le site de Météo-France pour s’informer et suivre les recommandations des autorités locales (préfecture ou Agence régionale de santé)

En tout temps : continuer de respecter les gestes barrières pour lutter contre la propagation de la COVID-19.

La déshydratation peut entrainer différents symptômes qu’il faut repérer très rapidement, notamment chez les personnes âgées :

  • Modification du comportement habituel, grande faiblesse, grande fatigue, difficulté inhabituelle à se déplacer
  • Maux de tête, étourdissements, vertiges, troubles de la conscience, voire convulsions
  • Nausées, vomissements, diarrhée, soif
  • Crampes musculaires
  • Température corporelle élevée (supérieure à 38°C)
  • Agitation nocturne inhabituelle

En cas de survenue de ces symptômes de la déshydratation ou de malaise, contactez le 15 sans attendre pour obtenir une assistance médicale.

En toute situation, n'hésitez pas à demander conseil à votre médecin traitant, tout particulièrement en cas de problème de santé ou de traitement médicamenteux régulier. 

L’adoption par tous de comportements simples et prudents, et d’attitudes solidaires est la pierre angulaire de la prévention. Santé publique France rappelle les conseils simples à adopter, qui doivent s’appliquer à tous (y compris aux personnes en bonne santé), pour lutter contre les conséquences de la chaleur, même de courte durée.

Tout savoir sur les mesures à prendre pour prévenir les risques liés à la chaleur.

La plupart des recommandations à suivre en période de forte chaleur continuent de s’appliquer dans le contexte de l’épidémie de COVID-19.

L’ARS Normandie et les autorités sanitaires rappellent qu’il est toutefois nécessaire d’adapter les habitudes en matière de rafraîchissement des espaces intérieurs, notamment en collectivité.
Ainsi, le ventilateur ne peut plus être utilisé en collectivité, dans les milieux clos où se trouvent plusieurs personnes. Il peut en revanche être utilisé dans le milieu familial en l’absence de personnes malades ou pour une personne seule en l’arrêtant en présence de visiteurs. Les masques ne doivent pas être humidifiés car leur efficacité ne serait plus assurée.

Dans tous les cas, le respect des gestes barrières contre la COVID-19, notamment la distance physique minimale et le port du masque lorsque celle-ci n’est pas possible, doit perdurer.

Des outils mis à disposition :

  • un spot généraliste et deux affiches "canicule et COVID-19" (français/anglais) vont être diffusés dans les lieux de passages touristiques, dont une spécifiquement dans les transports en commun,
  • un dossier de presse sonore composé d’interviews radio d’experts d’une durée d’1 minute 30. Il répond à une volonté de développer l’approche affinitaire afin que chacun prenne conscience que la canicule, à des degrés variés, touche l’ensemble de la population,
  • en complément et en cas d’urgence, deux spots TV et deux spots radios sur les gestes de prévention et sur les signaux d’alerte, sont diffusés en cas d’épisodes de canicule.

Les affiches tout public et transports en commun sont disponibles en format A4, 40x60 et 62x100 cm (voir les affiches).

En complément des affiches et spots vidéo disponibles sur la page dédiée sur site du ministère (https://solidarites-sante.gouv.fr/sante-et-environnement/risques-climatiques/canicule), d'autres affiches ont été mises à jour en fonction du contexte COVID en vue d’une éventuelle vague de chaleur, sont à télécharger dans le bloc de téléchargement ci-dessous.

En outre, d'autres fichiers sont à disposition en téléchargement :
- chroniques radio à disposition via ce lien (lien valable 7 jours) : https://we.tl/t-hrOwv7Ccc4
- plan de communication pour la diffusion sur les réseaux sociaux via ce lien (lien valable 7 jours) : https://we.tl/t-0kQJDo84zy

Nourrissons et jeunes enfants

Nourrissons et jeunes enfants Veillez à les protéger en permanence de la chaleur (éviter les sorties aux heures les plus chaudes, les faire boire et les hydrater régulièrement, leur faire porter chapeau et lunettes de soleil et leur appliquer de la crème solaire). Ne les laissez jamais dans une pièce mal ventilée ou un véhicule, même pendant une très courte durée.

Travailleurs

Lors de périodes de canicule, certains travailleurs peuvent être particulièrement exposés aux risques liés aux fortes chaleurs. Buvez beaucoup d’eau, plusieurs fois par jour. Soyez vigilant pour vos collègues et vous-même. Protégez votre peau du soleil, et si vous vous sentez mal, signalez-le rapidement.

Employeurs

Évaluez les risques, prenez les décisions qui s’imposent, notamment l’aménagement des horaires afin de limiter l’exposition des salariés aux températures les plus fortes de la journée et le report des taches pénibles ; dans le secteur du bâtiment et des travaux publics par exemple, aménagez les chantiers pour assurer la santé et la sécurité de vos salariés.

Site de la DIRECCTE de Normandie >> http://normandie.direccte.gouv.fr/Travailler-sous-une-forte-chaleur

Personnes âgées, handicapées ou fragiles isolées

Une vigilance particulière doit être apportée aux personnes de plus de 65 ans, plus vulnérables face à la COVID-19 et aux fortes chaleurs. Incitez-les à s’inscrire sur la liste mise à leur disposition par chaque mairie afin de recevoir le soutien de bénévoles, et prenez de leurs nouvelles très régulièrement. Incitez les à accéder à des lieux climatisés, tant en journée que la nuit, avec notamment l’ouverture de parcs et jardins.

Avec les services de l’État, les collectivités locales et les associations qui se mobilisent pour aller vers et aider ces personnes, soyons solidaires des plus démunis, notamment des personnes sans domicile. Lors des visites, respectez scrupuleusement le lavage des mains, les distances de sécurité et le port du masque.

Des mesures de prévention pour les EHPAD

Les personnes âgées sont plus fragiles que les personnes jeunes face aux fortes chaleurs. C’est pourquoi, depuis le mois de juin, les Établissements d’hébergement pour personnes âgées dépendantes (Ehpad) se sont préparés à affronter une vague de chaleur, dans un contexte de circulation toujours active du virus responsable de la COVID-19.

Les recommandations émises par le ministère des Solidarités et de la Santé visent à permettre le rafraîchissement de tous les résidents, tout en maintenant la distanciation physique et les gestes barrières nécessaires pour empêcher la propagation du virus.

Elles précisent notamment les conditions d’utilisation des divers systèmes de rafraîchissement en milieu clos. Les établissements de santé ont également reçu, début juin, des consignes pour adapter leurs procédures « vague de chaleur » au contexte COVID.

En savoir plus sur les recommandations dans les établissements de santé