Agir ensemble pour la santé des Normands

Des actions communes pour améliorer l’accès à la santé des Normands

Actualité
Date de publication
Visuel
Une dynamique assez originale que peu de régions en France ont déployé. Le 17 février dernier, l’ARS Normandie, la Région Normandie et l'UFR Santé des universités de Caen et Rouen présentaient leurs actions communes déployées sur les territoires afin d'améliorer l'accès à la santé des Normands.
Corps de texte

Depuis 2018, à l’initiative de la Région Normandie et de l’ARS Normandie, un travail est conduit avec les acteurs de la santé (représentants des unions régionales des professionnels de santé, les universités normandes, les CHU, les fédérations hospitalières, les associations d’usagers…) afin d’identifier les actions prioritaires à mettre en œuvre.

J’ai deux convictions : on ne peut pas tout faire partout, et on ne peut pas tout faire tout seul. Nous avons œuvré ensemble pour garantir la qualité des soins.
C. Gardel, DG ARS Normandie

Plan d'action : 3 enjeux prioritaires

  • Augmentation du nombre de places dans les formations sanitaires et sociales avec notamment 101 places supplémentaires ouvertes à la rentrée 2019 en formation aide-soignant
  • Création de nouvelles formations et de nouveaux partenariats universitaires : création d’une Licence de droit avec une option Santé sur le campus universitaire d’Alençon, projet d’école de formation à l’orthoptie à l’horizon 2021, projet de partenariat avec les facultés dentaires de Rennes, Reims, Lille ou Paris pour augmenter le nombre d’étudiants réalisant des stages en Normandie, l’ouverture de la première formation d’audioprothésiste de Normandie à la rentrée 2019 à Saint-Sébastien de Morsent.
  • « Territoires Universitaires en Santé » : Expérimentation d’un dispositif permettant de confier à des praticiens hospitaliers spécialistes exerçant dans des hôpitaux périphériques des missions universitaires d’enseignement.
  • Des actions portées par les UFR Santé visant à augmenter le nombre d’étudiants en stage dans les territoires : postes de maîtres de stage universitaires, de chefs de clinique universitaires, et d’enseignants titulaires en médecine générale, permettant d’obtenir un label de maison de santé pluriprofessionnelle universitaire (5 en Normandie).
  • Des actions pour renforcer l’attractivité du métier d’aide-soignant et notamment le lancement prochainement d’une grande campagne de communication #JeDeviensAideSoignant par la Région Normandie et l’ARS. L’occasion de faire le point sur les nouvelles conditions d’accès à la formation annoncées jeudi dernier par Agnès Buzyn, Ministre de la Solidarité et de la Santé.

Encourager l’installation des professionnels de santé

  • La signature d’une charte régionale pour promouvoir et encourager l’exercice regroupé et coordonné ainsi que pour soutenir le développement des Pôles et des Maisons de santé en Normandie.
  • Le décloisonnement des professionnels : avec la création d’un cabinet expérimental « UFR pharmacie – médecine générale » au Pôle de Formations et de Recherche en Santé de Caen, et le service sanitaire, qui permet depuis 2019 aux étudiants des formations en santé d’intervenir auprès de la population, et notamment en milieu scolaire et universitaire, afin de promouvoir les comportements favorables à la santé.
  • Le nouveau zonage médecin pour encourager les médecins généralistes libéraux à s’installer dans les zones qui en ont le plus besoin : depuis juillet 2019, l’ARS a doublé le nombre de territoires bénéficiant d’aides pour accompagner et soutenir les médecins libéraux. Désormais ce sont 43 % des Normands qui vivent dans une zone éligible aux aides (+20 points par rapport au précédent zonage de 2017).
  • La création du portail web santé « Med’instal Normandie » pour inciter les professionnels de santé à s’installer

Favoriser l’accès aux soins sur tout le territoire

  • Le déploiement de la télémédecine, avec un appel à projets « e-santé » pour encourager le développement de projets numériques innovants
  • Un projet expérimental de médico-bus dans l’Est de l’Orne
  • Un dispositif de soutien à la recherche en médecine générale
  • Des actions de prévention à destination des lycéens : Par exemple, l’installation par la Région de distributeurs de préservatifs dans 50 lycées, ou la mobilisation de l’ARS pour la prévention des addictions en milieu scolaire. L’Agence travaillera également sur le repérage et la prise en charge précoces des troubles psychiques et la prévention du suicide.
  • Des actions en direction des missions locales : la réalisation d’un enquête pour mesurer l’état de santé des jeunes de 16 à 25 ans en insertion en Normandie, un accompagnement des missions locales sur la conception d’un module de formation « santé ».
  • La publication d’une synthèse thématique « santé des jeunes » :
  • La « création de capsules vidéo - prévention promotion santé » à destination du grand public

Aller plus loin

Documents à télécharger