COVID19 : les gestes barrières évoluent

Actualité
Date de publication
Visuel

Face à l'apparition des nouvelles variantes de la COVID-19 et leur transmissibilité plus forte, une évolution des gestes barrières est nécessaire. Retour sur les nouvelles recommandations.

Corps de texte

L'arrivée des variantes de la COVID-19 et notamment du variant anglais ne représente à l'heure actuelle qu’entre 1 et 1,5 % des cas positifs français. Toutefois, ces chiffres sont suffisants pour intensifier les mesures contre cette mutation du SRAS-COV-2 beaucoup plus contagieuse.

Malgré la mise en place d'un couvre-feu national, le renforcement des gestes barrières s'avère nécessaire pour limiter la propagation du virus SRAS-COV-2.

Distance

Devant le risque de contagion plus important des variantes récemment identifiées :

  • la distance de sécurité entre 2 individus doit être fixée à au moins 2 mètres au lieu de « au moins 1 mètre », en milieu clos et en extérieur (hors personnes d’un même foyer familial ou groupe),
  • ces recommandations s’appliquent en cas de non-port du masque

Masques

Devant le risque de contagion plus important des variantes récemment identifiées :

  • le masque porté en population générale, c’est-à-dire au contact des personnes de la vie courante, doit répondre à une norme de filtration élevée en l’occurrence soit en tissu de catégorie 1 (AFNOR), soit de type chirurgical dès l’âge de 6 ans si possible
  • ne plus utiliser les masques de fabrication « maison »
  • de porter absolument le masque sur le visage couvrant le nez, la bouche et le menton pour être efficace
  • les masques de type FFP2 ne sont pas recommandés en population générale
  • ces recommandations sont valables même pour les personnes vaccinées

Aération

Il convient d’aérer les pièces le plus souvent possible, au minimum quelques minutes toutes les heures.