Agir ensemble pour la santé des Normands

Coronavirus Covid-19 : informations dédiées aux professionnels de santé

Article
Visuel
Dans un contexte de lutte contre la diffusion du Coronavirus (Covid-19) sur le territoire français, tout le système de santé est mobilisé. Pour répondre aux questions des professionnels de santé et les appuyer dans leur exercice, les autorités sanitaires françaises ont produit une série de recommandations et de documents de référence répondant à une variété de situations.
Corps de texte

Le Ministère de la Santé met à disposition des professionnels de santé un ensemble de ressources documentaires qui leur sont destiné, à retrouver par catégorie : cliquez ici

Les professionnels de santé peuvent également recevoir les informations et alertes de la Direction Générale de la Santé (DGS) en s’inscrivant via ce portail : https://dgs-urgent.sante.gouv.fr/

J'exerce en libéral, je recherche des informations sur :

 

La prise en charge des patients en ambulatoire

Les patients présentant une forme simple ou modérée doivent pouvoir être pris en charge en ville. Cette prise en charge ambulatoire est organisée par les professionnels de santé habituels des patients.

Un logigramme de prise en charge des patients a été réalisé par le ministère de la santé et retrace les modalités de prise en charge de la demande de consultation avec symptômes évocateurs à la levée de l’isolement : https://solidarites-sante.gouv.fr/IMG/pdf/arbre-simplifie-pec-patient-covid-19.pdf

La doctrine détaillée de la prise en charge en ville par les médecins de ville des patients symptomatiques en phase épidémique de Covid-19 est également en ligne : https://solidarites-sante.gouv.fr/IMG/pdf/covid-19_fiche_medecin_v16032020finalise.pdf

L'ARS Normandie a également publié une doctrine régionale de prise en charge ambulatoire : http://www.normandie.ars.sante.fr/system/files/2020-03/20200331_ARS%20NORMANDIE%20Doctrine%20organisation%20offre%20ambulatoire.pdf

 

Dépistage et prélèvements des patients

Les professionnels de santé peuvent adresser les patients disposant d’une prescription en vue d’un dépistage / diagnostic de l’infection à Covid-19 aux laboratoires (de ville en priorité) réalisant des prélèvements mentionnés dans le tableau téléchargeable en bas de cette page.
Le prescripteur devra prendre systématiquement et préalablement contact avec le laboratoire de biologie médicale choisi.

Ce tableau indique également les lieux possibles de retrait de kits de prélèvement par les professionnels de santé. Ce document est régulièrement mis à jour, il conviendra toutefois de s’assurer au préalable auprès du laboratoire de biologie médicale de la disponibilité des kits. Il est rappelé qu’aucun prélèvement ne sera assuré sans prescription médicale.

Les patients présentant des signes de COVID-19 ne sont plus systématiquement classés et confirmés par test biologique (RT-PCR SARS-CoV-2).

Le dépistage de patients est réalisé dans les cas suivants chez les personnes symptomatiques :

  • Critères liés à la gravité induisant une hospitalisation : patients présentant une symptomatologie respiratoire hospitalisés en réanimation et ceux avec des symptômes évocateurs de Covid19 hospitalisés pour une pneumopathie avec signes de gravité. Patients hospitalisés pour une autre cause et devenant symptomatiques ; donneurs d’organes, tissus ou de cellules souches hématopoïétiques ; suivi de l’excrétion virale chez les patients graves de réanimation afin de guider le traitement.
  • Professionnels de santé avec des symptômes évocateurs de Covid19.
  • Critères liés à la comorbidité : personnes à risque (selon les critères définis par le HCSP) de formes graves et présentant des symptômes évocateurs de Covid19. Femmes enceintes symptomatiques quel que soit le terme de la grossesse.
  • Critères liés à une situation : exploration d’un foyer de cas possibles (en particulier en collectivités de personnes âgées). Au sein de ce type de collectivité, 3 tests seront réalisés au maximum par unité.

! A noter par ailleurs que ne sont pas des indications prioritaires :

  • Exploration de cas possible en collectivité (EHPAD, …) une fois que le diagnostic a été établi à 3 tests
  • Personne avec symptômes évocateurs vivant en contact rapproché avec une personne à risque de forme grave
  • Pneumopathie chez les plus de 50 ans sans critères de gravité ni autre comorbidité.

! Ne sont plus des indications de diagnostic :

  • Forme paucisymptomatique évocatrice en phase épidémique
  • PCR de monitoring pour attendre la négativation chez des personnes atteintes et prononcer la guérison
     

Les recommandations pour les préleveurs sont disponibles dans le document de référence publié par le Ministère de la Santé le 18 mars 2020 : https://solidarites-sante.gouv.fr/IMG/pdf/covid-19__rt-pcr-ambulatoire-fiche-preleveurs.pdf

Les informations ci-dessus sont issues du document de référence pour les professionnels de santé publié par le Ministère de la Santé le 18 mars 2020 : https://solidarites-sante.gouv.fr/IMG/pdf/covid-19__rt-pcr-ambulatoire-fiche-ars.pdf

 

Hospitalisation à domicile (HAD)

Un document de référence concernant l'hospitalisation à domicile a été publié par le Ministère de la santé : https://solidarites-sante.gouv.fr/IMG/pdf/prise-en-charge-had-covid-19.pdf

 

Critères de levée de confinement

En population générale

Cas général : au moins 8 jours à partir du début des symptômes + disparition de la fièvre vérifiée par une température rectale inférieure à 37,8°C (mesurée avec un thermomètre 2 fois par jour et en l’absence de prise d’antipyrétique dans les 12h précédentes) ET au moins 48h après la disparition d’une éventuelle dyspnée (fréquence respiratoire inférieure à 22/min au repos).

Pour les personnes immunodéprimées : au moins 10 jours à partir du début des symptômes et critères identiques à ceux de la population générale. Port d’un masque chirurgical de type II pendant les 14 jours suivant la levée du confinement lors de la reprise des activités professionnelles.

 

Consignes relatives aux arrêts de travail

En l’absence de critères d’hospitalisation, les patients et atteints de COVID-19 sont pris en charge à domicile et y sont isolés de manière stricte. Un arrêt de travail sur libre appréciation médicale leur est prescrit. Toutefois, en cas de forte suspicion de COVID-19, la durée préconisée est de 14 jours.

 

Supports d’information pour les patients atteints du Coronavirus COVID-19

En plus des conseils et recommandations données lors de la consultation, nous vous invitons à transmettre le document suivant aux patients atteints par le COVID-19, édité par Santé Publique France : https://solidarites-sante.gouv.fr/IMG/pdf/covid19_fiche_patients-2.pdf

Il rappelle notamment les bonnes pratiques d’auto-surveillance, de protection de son entourage et d’hygiène.

 

Le recours aux téléconsultations (médecins et infirmiers)

Dans un contexte d’épidémie, la téléconsultation permet de limiter le risque de transmission du virus et de simplifier l’accès des patients à une consultation.

En Normandie la plate-forme Therap’e est mise à disposition des professionnels de santé gratuitement :

- accessible pour tout patient et tout médecin, sur tous les supports numériques ;

- hotline 7/7 accessible par téléphone au 02.50.53.70.01 de 8h à 20h ;

-  module de paiement en ligne

Plaquette de présentation de la plateforme Therap’e : www.normandie.ars.sante.fr/system/files/2020-03/Flyer-Therap-e_WEB_Liberaux.pdf

 

Le ministère a assoupli le recours à la téléconsultation, accessibles aux médecins et infirmiers. Plus d’informations sur la page dédiée du ministère : https://solidarites-sante.gouv.fr/soins-et-maladies/maladies/maladies-infectieuses/coronavirus/covid-19-informations-aux-professionnels-de-sante/article/covid-19-teleconsultation-des-medecins-et-infirmiers-comment-s-equiper-pour

Les documents de référence du ministère sont également disponibles via le lien ci-dessus, en colonne de droite « Documents de référence sur la téléconsultation ».

 

La protection des professionnels de santé libéraux (masques et équipements)

Le port de masques de protection est recommandé aux professionnels de santé de ville amenés à prendre en charge un patient confirmé ou possible dans les zones de circulation active du virus.

Les consignes et recommandations relatives au port du masque ont été résumées par le ministère dans une fiche dédiée : https://solidarites-sante.gouv.fr/IMG/pdf/port_masque_ps_ville.pdf

Les officines reçoivent les masques à délivrer pour les médecins généralistes et spécialistes, les infirmiers libéraux et les pharmaciens, sur présentation de leur carte et de leur numéro professionnel.

Pour les départements classés en circulation active du virus (actuellement tous les départements normands), une dotation de masques est également disponible en officine pour les services d’aides et de soins à domicile, les sages-femmes et les chirurgiens-dentistes. 

Retrouvez les informations relatives à la stratégie de gestion et distribution de masques en Normandie (24 mars 2020) : https://www.normandie.ars.sante.fr/coronavirus-covid-19-mise-disposition-de-masques-la-strategie-de-gestion-et-dutilisation-nationale

 

Le dépistage des professionnels de santé libéraux, exercice en cas de symptômes et levée de confinement

Dépistage des professionnels de santé libéraux

Les professionnels de santé asymptomatiques mais contacts d’un cas COVID-19 en l’absence de mesures de protection appropriées doivent auto-surveiller leurs symptômes, appliquer les gestes barrières et porter un masque sur le lieu de travail et avec les malades pendant 14 jours suivant le contact à risque. En cas de premiers symptômes, ils s’isolent immédiatement et contactent un médecin.

Les professionnels de santé symptomatiques sont testés afin de confirmer biologiquement (ou non) leur infection au COVID-19. S’ils sont négatifs, ils peuvent poursuivre leur travail. S’ils sont positifs, les recommandations de prise en charge sont identiques à la population générale : isolement, arrêt de travail et levée de l’isolement après critères de guérison.
 

Arrêt de travail des professionnels de santé

Les professionnels de santé asymptomatiques mais contacts d’un cas COVID-19 en l’absence de mesures de protection appropriées doivent auto-surveiller leurs symptômes, appliquer les gestes barrières et porter un masque sur le lieu de travail et avec les malades pendant 14 jours suivant le contact à risque.

En cas de premiers symptômes, ils s’isolent immédiatement et contactent un médecin.

En cas d’arrêts de travail, l’Assurance maladie prend en charge versement d'indemnités journalières forfaitaires dérogatoires, comme le reste de la population : https://declare.ameli.fr/

Les professionnels de santé symptomatiques ou malades du Covid19 doivent être arrêtés, comme le reste de la population, sur prescription d’un arrêt de travail par un médecin.
 

Levée de confinement des personnels de santé

Pour le personnel de santé, la levée de confinement suite à une contamination au coronavirus :

- Personnel non sujet à risque : au moins 8 jours à partir du début des symptômes et critères identiques à ceux de la population générale. Port d’un masque chirurgical de type II pendant les 7 jours suivant la levée du confinement lors de la reprise des activités professionnelles.

- Personnel sujet à risque : au moins 10 jours à partir du début des symptômes et critères identiques à ceux de la population générale. Port d’un masque chirurgical de type II pendant les 7 jours (14 jours pour les patients immunodéprimés) suivant la levée du confinement lors de la reprise des activités professionnelles.

- Personnel avec forme grave de COVID-19 : au cas par cas en lien avec le médecin.

 

Les soignants libéraux considérés comme personnes fragiles

Le Haut Conseil de la Santé Publique a publié le 14 mars 2020 une série de recommandations pour les personnels soignants présentant un risque d’infection grave au COVID-19.

Avis provisoire du 14 mars Recommandations relatives à la prévention et à la prise en charge du COVID-19 chez les patients à risque de formes sévères (paragraphe 6) : https://www.hcsp.fr/Explore.cgi/Telecharger?NomFichier=hcspa20200314_aprrlpelpecdcclprdfs.pdf

Tous les avis sont disponibles sur le site du Haut Conseil de la Santé Publique, nous vous invitons à consulter les dernières versions en ligne :

https://www.hcsp.fr/Explore.cgi/AvisRapports

 

Le soutien psychologique des soignants

L’association SPS (Soins aux professionnels en santé), reconnue d’intérêt général, met à disposition des soignants qui en ont besoin son dispositif d’aide et d’accompagnement pour répondre aux personnels soignants qui vont mal ou en grande souffrance.

La plateforme est accessible 24h/24 et 7j/7, via le numéro vert  0 805 23 23 36 ou l’application mobile Asso SPS téléchargeable sur smartphone.

Plus d’informations : https://www.reseau-hopital-ght.fr/actualites/specialites-medicales/psychiatrie-pedopsychiatrie/covid-19-tous-mobilises-pour-un-soutien-psychologique-aux-soignants.html

 

La garde des enfants

 

Depuis le 16 mars, le ministère de l’Education Nationale accueille dans les écoles maternelles, primaires et au collèges les enfants des professionnels n’ayant pas d’autre moyen de garde.

Au 25 mars 2020, les professionnels concernés par ces modes de garde sont :

- tout personnel travaillant en établissements de santé publics/privés : hôpitaux, cliniques, SSR, HAD, centres de santé …

- tout personnel travaillant en établissements médico-sociaux pour personnes âgées et personnes handicapées : maisons de retraite, EHPAD, USLD, foyers autonomie, IME, MAS, FAM, SSIAD …

- les professionnels de santé et médico-sociaux de ville : médecins, infirmiers, pharmaciens, sages-femmes, aides-soignants, transporteurs sanitaires, biologistes, auxiliaires de vie pour personnes âgées et handicapées…

- les personnels chargés de la gestion de l’épidémie des agences régionales de santé (ARS) des préfectures et ceux affectés à l’équipe nationale de gestion de la crise.

En Normandie, pour toute question sur la garde des enfants scolarisés en maternelle, primaire et collège, une cellule d’information et d’écoute académique est ouverte :  02 31 30 08 40
 

Le site de la caisse d’allocations familiales a également ouvert un site permettant de recenser les besoins de garde des professionnels de santé et les disponibilités de garde des professionnels de la petite enfance : https://monenfant.fr/web/guest/recensement-covid-19
 

Plus d’informations sur : https://solidarites-sante.gouv.fr/soins-et-maladies/maladies/maladies-infectieuses/coronavirus/covid-19-informations-aux-professionnels-de-sante/article/covid-19-prise-en-charge-des-enfants-des-personnels-de-sante
 

Les documents petite enfance de référence sont disponibles sur la page ci-dessus, colonne de droite « Documents petite enfance ».

Le ministère de l’Education nationale met également à disposition des parents des conseils et ressources pour parler de la situation avec les enfants : https://www.education.gouv.fr/le-coronavirus-explique-aux-enfants-303246

 

Les moyens de transports

Pendant la crise sanitaire, les transports organisés par la Région Normandie sont gratuits pour les professionnels de santé, sur présentation de la carte professionnelle.

Plus d’informations et conditions : https://www.normandie.fr/transports-gratuits-pour-les-travailleurs-engages-dans-la-crise-sanitaire

 

Le volontariat des professionnels de santé (actifs ou retraités)

 Dans le cadre de la lutte contre la propagation du virus Covid-19, d’importants besoins en renforts de personnels de santé se manifestent aussi bien dans les établissements qu’en médecine de ville. Afin d’y répondre, les Agences régionales de santé (ARS) et les établissements de santé peuvent s’appuyer sur plusieurs dispositifs, et notamment :

Les professionnels de santé en activité (salarié, libéral) ou retraité, et volontaires pour venir renforcer le système de santé dans le cadre de l’épidémie de Covid-19 peuvent se faire connaitre via différents moyens :

  • Sur le site du Ministère des solidarités et de la Santé :

Le formulaire proposé par le Ministère des solidarités et de la Santé en lien avec Santé publique France permet de recenser les volontaires et d’indiquer la Normandie comme lieu d’exercice. L’ARS sera alors informée de la candidature et pourra faire le lien avec les établissements ou structures ayant identifié des besoins : https://solidarites-sante.gouv.fr/actualites/actualites-du-ministere/article/covid-19-appel-a-volontariat-aupres-des-professionnels-de-sante

 

La plateforme digitale renforts-covid.fr a pour objectif la mise en relation des personnes volontaires (professionnels de santé actifs et retraités) et des établissements de santé. Mode d’emploi :

• les établissements de santé

- créent un compte

- précisent leurs besoins urgents en professionnels

les personnes volontaires (professionnels de santé actifs et retraités)

- téléchargent l’application Medgo depuis www.renfort-covid.fr

- enregistrent leurs compétences, leurs disponibilités et leur zone géographique d’intervention

Les personnes qui se sont déclarées mobilisables sont alors alertées si des missions sont à pourvoir dans les établissements à proximité.

Consultez le mode d’emploi pour les volontaires (à partir de la page 7), téléchargeable en bas de page.

 

Les contacts à l’ARS Normandie

Pour toute demande de renseignement, les professionnels de santé libéraux peuvent adresser un mail à ars-normandie-covid-soins-ville@ars.sante.fr

Merci aux particuliers de ne pas adresser leurs demandes via ce mail afin de le réserver aux demandes urgentes des professionnels.

 

Liens utiles

Espace dédié aux professionnels du Ministère de la Santé https://solidarites-sante.gouv.fr/soins-et-maladies/maladies/maladies-infectieuses/coronavirus/covid-19-informations-aux-professionnels-de-sante/

 

Avis et recommandations du Haut Conseil de la Santé Publique https://www.hcsp.fr/Explore.cgi/AvisRapports

 

Inscriptions à la liste « DGS-Urgent » pour les professionnels de santé https://dgs-urgent.sante.gouv.fr/

 

J'exerce en etablissement hospitalier, je cherche des informations sur :

La protection des professionnels de santé hospitaliers (masques et équipements)

Le port de masques de protection est recommandé aux professionnels de santé hospitaliers travaillant dans un service amené à prendre en charge un patient confirmé ou possible, dans les zones de circulation active du virus.

Les consignes et recommandations relatives au port du masque en milieu hospitalier ont été synthétisées par le ministère dans une fiche dédiée : https://solidarites-sante.gouv.fr/IMG/pdf/port_masque_ps_hopital-ehpad.pdf

Le principe d’une attribution centralisée, territorialisée et hebdomadaire des masques venant du stock Etat a été retenu. Les établissements de santé support de Groupement Hospitalier de Territoire ont ainsi vocation à assumer ce rôle d’établissement-plateforme avec le soutien des ARS. En Normandie, les 11 établissements de santé supports de GHT ont reçu une livraison de masques destinés à l’ensemble des établissements de santé publics et privés, des EHPAD, des structures pour les personnes handicapées et des transporteurs sanitaires, dont les SDIS, de leur territoire.

Au total, au 24 mars, ce sont ainsi 1 141 800 masques chirurgicaux et FFP2 qui ont été délivrés aux établissements support de GHT pour toute la région Normandie.

Retrouvez les informations relatives à la stratégie de gestion et distribution de masques en Normandie (24 mars 2020) : https://www.normandie.ars.sante.fr/coronavirus-covid-19-mise-disposition-de-masques-la-strategie-de-gestion-et-dutilisation-nationale

 

L’organisation du système de santé en Normandie

Les établissements de première et seconde ligne

Un premier niveau de réponse s’appuie sur des établissements de santé de première ligne : les CHU de Caen et de Rouen sont les deux établissements référents pour le diagnostic et la prise en charge des cas possibles et confirmés de coronavirus COVID-19 en Normandie.

Plusieurs établissements de deuxième niveau ont été identifiés pour réaliser les prélèvements des cas possibles et hospitaliser les malades. Il s’agit des quatre autres sièges normands de SAMU (centres hospitaliers de St-Lô, Le Havre, centres hospitaliers intercommunaux Eure-Seine et Alençon-Mamers). En complément, l’ARS Normandie a identifié six établissements supplémentaires : les centres hospitaliers de Dieppe, Elbeuf, Lisieux, Avranches-Granville, Flers et le centre hospitalier public du Cotentin (Cherbourg). Tous sont activés à ce jour.

Le circuit de signalement, via les centres 15, et les modalités de prise en charge clinique et diagnostique ont été définis avec les SAMU, les infectiologues et les virologues des CHU.

Dans le cadre de la gradation des soins, les établissements de santé s’organisent, au plan territorial, avec les établissements de 1ère ou de 2ème ligne, pour assurer une unité hospitalisation dédiée aux  patients atteints du Covid-19.

Pour répondre aux enjeux, l’ensemble des établissements doit s'organiser pour assurer l’accueil de patients fragiles et vulnérables au virus Sars-Cov-2 dans l'ensemble des filières et, dans la mesure du possible (séparation, unité dédiée) la prise en charge dédiée de patients atteints du Covid-19.

Activation du plan blanc des établissements de santé

Afin de se préparer à faire face à un flux de malades plus important et d’organiser leur prise en charge, le plan blanc des établissements de santé a été activé partout en France, y compris en Normandie. Le plan blanc est un dispositif de crise au sein des hôpitaux, leur permettant de mobiliser immédiatement toutes les ressources nécessaires, humaines et matérielles, pour faire face à une situation sanitaire exceptionnelle. Une cellule de crise est constituée au sein de chaque établissement.

Il a également été décidé de reporter les soins non essentiels et non urgents à l'hôpital (public et privé), c'est à dire les opérations, interventions et consultations dont le report n’entraine pas de perte de chance pour les patients.

Le choix de maintenir ou non une activité est de la responsabilité du directeur de l'établissement, en lien avec la Commission médicale d'établissement (CME).

Le dépistage et prélèvements des patients / personnes à risques

Qui est dépisté ?

Les patients présentant des signes de COVID-19 ne sont plus systématiquement classés et confirmés par test biologique (RT-PCR SARS-CoV-2).

Le dépistage de patients est réalisé dans les cas suivants chez les personnes symptomatiques :

  • Critères liés à la gravité induisant une hospitalisation : patients présentant une symptomatologie respiratoire hospitalisés en réanimation et ceux avec des symptômes évocateurs de Covid19 hospitalisés pour une pneumopathie avec signes de gravité. Patients hospitalisés pour une autre cause et devenant symptomatiques ; donneurs d’organes, tissus ou de cellules souches hématopoïétiques ; suivi de l’excrétion virale chez les patients graves de réanimation afin de guider le traitement.
  • Professionnels de santé avec des symptômes évocateurs de Covid19.
  • Critères liés à la comorbidité : personnes à risque (selon les critères définis par le HCSP) de formes graves et présentant des symptômes évocateurs de Covid19. Femmes enceintes symptomatiques quel que soit le terme de la grossesse.
  • Critères liés à une situation : exploration d’un foyer de cas possibles (en particulier en collectivités de personnes âgées). Au sein de ce type de collectivité, 3 tests seront réalisés au maximum par unité.

! A noter par ailleurs que ne sont pas des indications prioritaires :

  • Exploration de cas possible en collectivité (EHPAD, …) une fois que le diagnostic a été établi à 3 tests
  • Personne avec symptômes évocateurs vivant en contact rapproché avec une personne à risque de forme grave
  • Pneumopathie chez les plus de 50 ans sans critères de gravité ni autre comorbidité.

! Ne sont plus des indications de diagnostic :

  • Forme paucisymptomatique évocatrice en phase épidémique
  • PCR de monitoring pour attendre la négativation chez des personnes atteintes et prononcer la guérison

 

Le dépistage des professionnels de santé hospitaliers, exercice en cas de symptômes, levée confinement

Dépistage des professionnels de santé hospitaliers

Les professionnels de santé asymptomatiques mais contacts d’un cas COVID-19 en l’absence de mesures de protection appropriées doivent auto-surveiller leurs symptômes, appliquer les gestes barrières et porter un masque sur le lieu de travail et avec les malades pendant 14 jours suivant le contact à risque. En cas de premiers symptômes, ils s’isolent immédiatement et contactent le médecin du travail.

Les professionnels de santé symptomatiques sont testés afin de confirmer biologiquement (ou non) leur infection au COVID-19. S’ils sont négatifs, ils peuvent poursuivre leur travail. S’ils sont positifs, les recommandations de prise en charge sont identiques à la population générale : isolement, arrêt de travail et levée de l’isolement après critères de guérison.

Pour toute question, il est recommandé aux personnels hospitaliers de se rapprocher de la médecine du travail de leur établissement.

 

Levée de confinement des personnels de santé

Pour le personnel de santé, la levée de confinement suite à une contamination au coronavirus :

- Personnel non sujet à risque : au moins 8 jours à partir du début des symptômes et critères identiques à ceux de la population générale. Port d’un masque chirurgical de type II pendant les 7 jours suivant la levée du confinement lors de la reprise des activités professionnelles.

- Personnel sujet à risque : au moins 10 jours à partir du début des symptômes et critères identiques à ceux de la population générale. Port d’un masque chirurgical de type II pendant les 7 jours (14 jours pour les patients immunodéprimés) suivant la levée du confinement lors de la reprise des activités professionnelles.

- Personnel avec forme grave de COVID-19 : au cas par cas en lien avec le médecin du service de santé au travail.

 

Qui sont les soignants considérés comme personnes fragiles

Le Haut Conseil de la Santé Publique a publié le 14 mars 2020 une série de recommandations pour les personnels soignants présentant un risque d’infection grave au COVID-19.

Avis provisoire du 14 mars Recommandations relatives à la prévention et à la prise en charge du COVID-19 chez les patients à risque de formes sévères (paragraphe 6) : https://www.hcsp.fr/Explore.cgi/Telecharger?NomFichier=hcspa20200314_aprrlpelpecdcclprdfs.pdf

Tous les avis sont disponibles sur le site du Haut Conseil de la Santé Publique, nous vous invitons à consulter les dernières versions en ligne :

https://www.hcsp.fr/Explore.cgi/AvisRapports

 

Les consignes et recommandations dans les services de psychiatrie et les établissements sanitaires autorisés en psychiatrie

Le Ministère de la Santé a édité un document spécifique résumant les consignes et  recommandations applicables à l’organisation des prises en charge dans les services de psychiatrie et les établissements sanitaires autorisés en psychiatrie : https://solidarites-sante.gouv.fr/IMG/pdf/covid-19_consignes_services_psychiatrie.pdf

 

Les consignes et recommandations pour le secteur SSR

Le Ministère de la Santé a édité un document spécifique résumant les consignes et  recommandations applicables aux  établissements SSR : https://solidarites-sante.gouv.fr/IMG/pdf/covid-19_fiche-recommandation-ssr.pdf

 

La prise en charge en hospitalisation à domicile (HAD)

Un document de référence concernant l'hospitalisation à domicile a été publié par le Ministère de la santé : https://solidarites-sante.gouv.fr/IMG/pdf/prise-en-charge-had-covid-19.pdf

 

L'appui des établissements de santé aux établissements médico-sociaux

Dans le contexte d’épidémie liée au COVID-19, la situation des personnes âgées vivant en
établissement (EHPAD, résidence autonomie, résidence service) nécessite l’appui de tous les
professionnels de santé qu’ils soient libéraux, salariés et en établissements de santé.

Le Ministère de la Santé a édité un document reprenant les consignes et recommandations concernant l’appui des Établissements de santé aux établissements hébergeant des personnes âgées dépendantes : https://solidarites-sante.gouv.fr/IMG/pdf/fiche_ehpad_etablissements.pdf

 

La mobilisation de personnels en renfort

 Dans le cadre de la lutte contre la propagation du virus Covid-19, d’importants besoins en renforts de personnels de santé se manifestent aussi bien dans les établissements qu’en médecine de ville. Afin d’y répondre, les Agences régionales de santé (ARS) et les établissements de santé peuvent s’appuyer sur plusieurs dispositifs, et notamment :

Les professionnels de santé en activité (salarié, libéral) ou retraité, et volontaires pour venir renforcer le système de santé dans le cadre de l’épidémie de Covid-19 peuvent se faire connaitre via différents moyens :

  • Sur le site du Ministère des solidarités et de la Santé :

Le formulaire proposé par le Ministère des solidarités et de la Santé en lien avec Santé publique France permet de recenser les volontaires et d’indiquer la Normandie comme lieu d’exercice. L’ARS sera alors informée de la candidature et pourra faire le lien avec les établissements ou structures ayant identifié des besoins : https://solidarites-sante.gouv.fr/actualites/actualites-du-ministere/article/covid-19-appel-a-volontariat-aupres-des-professionnels-de-sante

 

La plateforme digitale renforts-covid.fr a pour objectif la mise en relation des personnes volontaires (professionnels de santé actifs et retraités) et des établissements de santé. Mode d’emploi :

les établissements de santé

- créent un compte

- précisent leurs besoins urgents en professionnels

les personnes volontaires (professionnels de santé actifs et retraités)

- téléchargent l’application Medgo depuis www.renfort-covid.fr

- enregistrent leurs compétences, leurs disponibilités et leur zone géographique d’intervention

Les personnes qui se sont déclarées mobilisables sont alors alertées si des missions sont à pourvoir dans les établissements à proximité.

Les modes d'emploi pour les volontaires et les établissements sont téléchargeables en bas de page.

Toutes les modalités mises en place pour le renfort des ressources humaines pendant la crise du Covid-19 sont disponibles sur le site du Ministère de la santé (pour les professionnels et les étudiants) :

https://solidarites-sante.gouv.fr/IMG/pdf/modalites-renfort-rh-covid-19.pdf

 

Le soutien psychologique des soignants

L’association SPS (Soins aux professionnels en santé), reconnue d’intérêt général, met à disposition des soignants qui en ont besoin son dispositif d’aide et d’accompagnement pour répondre aux personnels soignants qui vont mal ou en grande souffrance.

La plateforme est accessible 24h/24 et 7j/7, via le numéro vert  0 805 23 23 36 ou l’application mobile Asso SPS téléchargeable sur smartphone.

Plus d’informations : https://www.reseau-hopital-ght.fr/actualites/specialites-medicales/psychiatrie-pedopsychiatrie/covid-19-tous-mobilises-pour-un-soutien-psychologique-aux-soignants.html

 

Des réponses à questions « ressources humaines » (arrêts de travail, temps de travail…)

Le ministère de la Santé a publié un guide recensant les questions RH fréquentes.

Au sommaire :

  • Situations statutaires, continuité de service et temps de travail
  • Droits à la représentation et au dialogue social
  • Mesures de protection des agents

 

Le document (version du 24 mars 2020) est téléchargeable via ce lien : https://solidarites-sante.gouv.fr/IMG/pdf/covid-19_faq_hospitaliers_sujetsrh.pdf

 

Comment se loger à proximité de son lieu de travail

La plateforme Airbnb a mis en place un site permettant de mettre en relation des soignants souhaitant se rapprocher de leur lieu d’exercice et des particuliers disposant d’un logement entier vide. Plus d’informations : https://www.airbnb.com/d/solidarite-medicale

 

La garde des enfants

Depuis le 16 mars, le ministère de l’Education Nationale accueille dans les écoles maternelles, primaires et au collèges les enfants des professionnels n’ayant pas d’autre moyen de garde.

Au 25 mars 2020, les professionnels concernés par ces modes de garde sont :

- tout personnel travaillant en établissements de santé publics/privés : hôpitaux, cliniques, SSR, HAD, centres de santé …

- tout personnel travaillant en établissements médico-sociaux pour personnes âgées et personnes handicapées : maisons de retraite, EHPAD, USLD, foyers autonomie, IME, MAS, FAM, SSIAD …

- les professionnels de santé et médico-sociaux de ville : médecins, infirmiers, pharmaciens, sages-femmes, aides-soignants, transporteurs sanitaires, biologistes, auxiliaires de vie pour personnes âgées et handicapées…

- les personnels chargés de la gestion de l’épidémie des agences régionales de santé (ARS) des préfectures et ceux affectés à l’équipe nationale de gestion de la crise.

En Normandie, pour toute question sur la garde des enfants scolarisés en maternelle, primaire et collège, une cellule d’information et d’écoute académique est ouverte :  02 31 30 08 40

Le site de la caisse d’allocations familiales a également ouvert un site permettant de recenser les besoins de garde des professionnels de santé et les disponibilités de garde des professionnels de la petite enfance : https://monenfant.fr/web/guest/recensement-covid-19

Plus d’informations sur : https://solidarites-sante.gouv.fr/soins-et-maladies/maladies/maladies-infectieuses/coronavirus/covid-19-informations-aux-professionnels-de-sante/article/covid-19-prise-en-charge-des-enfants-des-personnels-de-sante

Les documents petite enfance de référence sont disponibles sur la page ci-dessus, colonne de droite « Documents petite enfance ».

Le ministère de l’Education nationale met également à disposition des parents des conseils et ressources pour parler de la situation avec les enfants : https://www.education.gouv.fr/le-coronavirus-explique-aux-enfants-303246

 

Les moyens de transports

Pendant la crise sanitaire, les transports organisés par la Région Normandie sont gratuits pour les professionnels de santé, sur présentation de la carte professionnelle.

Plus d’informations et conditions : https://www.normandie.fr/transports-gratuits-pour-les-travailleurs-engages-dans-la-crise-sanitaire

Un service de prestation taxi peut également être mis en place par les établissements, contactez votre service RH pour plus d’informations : https://solidarites-sante.gouv.fr/IMG/pdf/mobilisation_taxis__soignants_covid-19_.pdf

 

Les contacts à l’ARS Normandie

Pour toute demande de renseignement, les professionnels de santé en établissement médico-sociaux peuvent adresser un mail à ars-normandie-covid-es@ars.sante.fr

Merci aux particuliers de ne pas adresser leurs demandes via ce mail afin de le réserver aux demandes urgentes des professionnels.

 

Liens utiles

Espace dédié aux professionnels du Ministère de la Santé https://solidarites-sante.gouv.fr/soins-et-maladies/maladies/maladies-infectieuses/coronavirus/covid-19-informations-aux-professionnels-de-sante/

Avis et recommandations du Haut Conseil de la Santé Publique https://www.hcsp.fr/Explore.cgi/AvisRapports

Inscriptions à la liste « DGS-Urgent » pour les professionnels de santé https://dgs-urgent.sante.gouv.fr/

J'exerce en etablissement medico-social, je recherche des informations sur :

 

La protection des professionnels de santé en établissement médico-social (masques et équipements)

Le port de masques de protection est recommandé aux professionnels de santé travaillant dans un service amené à prendre en charge un patient confirmé ou possible, dans les zones de circulation active du virus.

Les consignes et recommandations relatives au port du masque en milieu hospitalier et en EHPAD ont été résumées par le ministère dans une fiche dédiée : https://solidarites-sante.gouv.fr/IMG/pdf/port_masque_ps_hopital-ehpad.pdf

Le principe d’une attribution centralisée, territorialisée et hebdomadaire des masques venant du stock Etat a été retenu. Les établissements de santé support de Groupement Hospitalier de Territoire ont ainsi vocation à assumer ce rôle d’établissement-plateforme avec le soutien des ARS. En Normandie, les 11 établissements de santé supports de GHT ont reçu une livraison de masques destinés à l’ensemble des établissements de santé publics et privés, des EHPAD, des structures pour les personnes handicapées et des transporteurs sanitaires, dont les SDIS, de leur territoire.

Au total, au 24 mars, ce sont ainsi 1 141 800 masques chirurgicaux et FFP2 qui ont été délivrés aux établissements support de GHT pour toute la région Normandie.

Retrouvez les informations relatives à la stratégie de gestion et distribution de masques en Normandie (24 mars 2020) : https://www.normandie.ars.sante.fr/coronavirus-covid-19-mise-disposition-de-masques-la-strategie-de-gestion-et-dutilisation-nationale

 

Les recommandations pour la gestion de crise COVID-19 en ESMS

Le Ministère de la Santé a mis en ligne une "Foire aux Questions" (FAQ) : gestes barrières en ESMS, circulation des personnes et des professionnels, application aux résidences et foyers pour personnes âgées et handicapées, utilisation des masques, continuité de l’activité en conditions sanitaires exceptionnelles, continuité de l’activité en ESMS en conditions sanitaires exceptionnelles :https://solidarites-sante.gouv.fr/IMG/pdf/covid-19-stade3-faq-esms-pa-ph.pdf

Lignes directrices pour la mise en œuvre des mesures de confinement en établissements médico-sociaux : https://solidarites-sante.gouv.fr/IMG/pdf/covid-19-stade3-lignes-directrices-confinement-esms-pa-ph.pdf

Consignes et recommandations concernant l’appui des Établissements de santé aux établissements hébergeant des personnes âgées dépendantes : https://solidarites-sante.gouv.fr/IMG/pdf/fiche_ehpad_etablissements.pdf

Consignes et recommandations applicables à l’accompagnement des enfants et adultes en situation de handicap : https://solidarites-sante.gouv.fr/IMG/pdf/covid-19_recommandations_accompagnement_handicap.pdf

Employeurs et directeurs d’établissements ou services accueillant des personnes âgées et handicapées : Informations sur la conduite à tenir envers les professionnels et publics (familles et personnes accueillies) en phase épidémique de coronavirus COVID-19 : https://solidarites-sante.gouv.fr/IMG/pdf/employeurs_accueillant_des_personnes_agees_et_handicapees.pdf

Tous les documents sont accessibles via cette page, colonne de droite « Documents de référence pour le secteur médico-social » : https://solidarites-sante.gouv.fr/soins-et-maladies/maladies/maladies-infectieuses/coronavirus/covid-19-informations-aux-professionnels-de-sante/article/covid-19-recommandations-pour-les-etablissements-medico-sociaux

En Normandie, le Centre d'appui pour la prévention des infections liées aux soins (CPIAS) a publié deux procédures pour les établissements médico-sociaux :

Prise en charge d’un résident cas possible/avéré COVID-19 en EMS. Prévention du risque infectieux 

Gestion des cas COVID+ : principes de la sectorisation en EMS. Prévention du risque infectieux

 

 

La mobilisation de personnels en renfort

 Dans le cadre de la lutte contre la propagation du virus Covid-19, d’importants besoins en renforts de personnels de santé se manifestent aussi bien dans les établissements qu’en médecine de ville. Afin d’y répondre, les Agences régionales de santé (ARS) et les établissements de santé peuvent s’appuyer sur plusieurs dispositifs, et notamment :

Les professionnels de santé en activité (salarié, libéral) ou retraité, et volontaires pour venir renforcer le système de santé dans le cadre de l’épidémie de Covid-19 peuvent se faire connaitre via différents moyens :

  • Sur le site du Ministère des solidarités et de la Santé :

Le formulaire proposé par le Ministère des solidarités et de la Santé en lien avec Santé publique France permet de recenser les volontaires et d’indiquer la Normandie comme lieu d’exercice. L’ARS sera alors informée de la candidature et pourra faire le lien avec les établissements ou structures ayant identifié des besoins : https://solidarites-sante.gouv.fr/actualites/actualites-du-ministere/article/covid-19-appel-a-volontariat-aupres-des-professionnels-de-sante
 

 

La plateforme digitale renforts-covid.fr a pour objectif la mise en relation des personnes volontaires (professionnels de santé actifs et retraités) et des établissements de santé. Mode d’emploi :

les établissements de santé

- créent un compte

- précisent leurs besoins urgents en professionnels

• les personnes volontaires (professionnels de santé actifs et retraités)

- téléchargent l’application Medgo depuis www.renfort-covid.fr

- enregistrent leurs compétences, leurs disponibilités et leur zone géographique d’intervention

Les personnes qui se sont déclarées mobilisables sont alors alertées si des missions sont à pourvoir dans les établissements à proximité.

Les modes d'emploi pour les volontaires et les établissements sont téléchargeables en bas de page.

 

 

Toutes les modalités mises en place pour le renfort des ressources humaines pendant la crise du Covid-19 sont disponibles sur le site du Ministère de la santé (pour les professionnels et les étudiants) :

 

https://solidarites-sante.gouv.fr/IMG/pdf/modalites-renfort-rh-covid-19.pdf

 

Le dépistage et prélèvements des patients / personnes à risques

Les patients présentant des signes de COVID-19 ne sont plus systématiquement classés et confirmés par test biologique (RT-PCR SARS-CoV-2).

Le dépistage de patients est réalisé dans les cas suivants chez les personnes symptomatiques :

  • Critères liés à la gravité induisant une hospitalisation : patients présentant une symptomatologie respiratoire hospitalisés en réanimation et ceux avec des symptômes évocateurs de Covid19 hospitalisés pour une pneumopathie avec signes de gravité. Patients hospitalisés pour une autre cause et devenant symptomatiques ; donneurs d’organes, tissus ou de cellules souches hématopoïétiques ; suivi de l’excrétion virale chez les patients graves de réanimation afin de guider le traitement.
  • Professionnels de santé avec des symptômes évocateurs de Covid19.
  • Critères liés à la comorbidité : personnes à risque (selon les critères définis par le HCSP) de formes graves et présentant des symptômes évocateurs de Covid19. Femmes enceintes symptomatiques quel que soit le terme de la grossesse.
  • Critères liés à une situation : exploration d’un foyer de cas possibles (en particulier en collectivités de personnes âgées). Au sein de ce type de collectivité, 3 tests seront réalisés au maximum par unité.

! A noter par ailleurs que ne sont pas des indications prioritaires :

  • Exploration de cas possible en collectivité (EHPAD, …) une fois que le diagnostic a été établi à 3 tests
  • Personne avec symptômes évocateurs vivant en contact rapproché avec une personne à risque de forme grave
  • Pneumopathie chez les plus de 50 ans sans critères de gravité ni autre comorbidité.

! Ne sont plus des indications de diagnostic :

  • Forme paucisymptomatique évocatrice en phase épidémique
  • PCR de monitoring pour attendre la négativation chez des personnes atteintes et prononcer la guérison

Le circuit de prélèvement prévoit, après prescription médicale par le médecin coordonnateur de l’établissement ou le médecin traitant, que les laboratoires de ville mettent à disposition les kits de prélèvement pour réalisation du prélèvement au sein de l’établissement. La liste des lieux de retrait des kits de prélèvement est disponible en téléchargement en bas de cette page. Le prescripteur doit appeler le laboratoire pour s’assurer de la disponibilité du kit de prélèvement.

 

Le dépistage et prélèvement des professionnels en ESMS, exercice en cas de symptômes, critère de levée de confinement

Dépistage des professionnels de santé en ESMS

Les professionnels de santé asymptomatiques mais contacts d’un cas COVID-19 en l’absence de mesures de protection appropriées doivent auto-surveiller leurs symptômes, appliquer les gestes barrières et porter un masque sur le lieu de travail et avec les malades pendant 14 jours suivant le contact à risque. En cas de premiers symptômes, ils s’isolent immédiatement et contactent un médecin.

Les professionnels de santé symptomatiques sont testés afin de confirmer biologiquement (ou non) leur infection au COVID-19. S’ils sont négatifs, ils peuvent poursuivre leur travail. S’ils sont positifs, les recommandations de prise en charge sont identiques à la population générale : isolement, arrêt de travail et levée de l’isolement après critères de guérison.

 

Arrêt de travail des professionnels de santé en ESMS

Les professionnels de santé asymptomatiques mais contacts d’un cas COVID-19 en l’absence de mesures de protection appropriées doivent auto-surveiller leurs symptômes, appliquer les gestes barrières et porter un masque sur le lieu de travail et avec les malades pendant 14 jours suivant le contact à risque.

En cas de premiers symptômes, ils s’isolent immédiatement et contactent un médecin.

Les professionnels de santé symptomatiques ou malades du Covid19 doivent être arrêtés, comme le reste de la population, sur prescription d’un arrêt de travail par un médecin.

La déclaration des cas en ESMS

Afin de permettre le suivi des cas COVID-19 au sein des établissements sociaux et médico-sociaux, un dispositif de signalement est mis en place à partir du portail de signalement : https://signalement.social-sante.gouv.fr/psig_ihm_utilisateurs/index.html

Santé Publique France a également publié un protocole de surveillance en Ehpad et EMS : https://www.santepubliquefrance.fr/media/files/01-maladies-et-traumatismes/maladies-et-infections-respiratoires/infection-a-coronavirus/protocole-de-surveillance-en-ehpad-et-ems-28-03-20

En cas de questions sur la procédure de déclaration, les établissements médico-sociaux et leurs professionnels peuvent envoyer un message à : ars-normandie-covid-ems@ars.sante.fr

 

Qui sont les soignants considérés comme personnes fragiles

Le Haut Conseil de la Santé Publique a publié le 14 mars 2020 une série de recommandations pour les personnels soignants présentant un risque d’infection grave au COVID-19.

Avis provisoire du 14 mars Recommandations relatives à la prévention et à la prise en charge du COVID-19 chez les patients à risque de formes sévères (paragraphe 6) : https://www.hcsp.fr/Explore.cgi/Telecharger?NomFichier=hcspa20200314_aprrlpelpecdcclprdfs.pdf

Tous les avis sont disponibles sur le site du Haut Conseil de la Santé Publique, nous vous invitons à consulter les dernières versions en ligne :

https://www.hcsp.fr/Explore.cgi/AvisRapports

 

Le soutien psychologique des soignants

L’association SPS (Soins aux professionnels en santé), reconnue d’intérêt général, met à disposition des soignants qui en ont besoin son dispositif d’aide et d’accompagnement pour répondre aux personnels soignants qui vont mal ou en grande souffrance.

La plateforme est accessible 24h/24 et 7j/7, via le numéro vert  0 805 23 23 36 ou l’application mobile Asso SPS téléchargeable sur smartphone.

Plus d’informations : https://www.reseau-hopital-ght.fr/actualites/specialites-medicales/psychiatrie-pedopsychiatrie/covid-19-tous-mobilises-pour-un-soutien-psychologique-aux-soignants.html

 

La garde des enfants

Depuis le 16 mars, le ministère de l’Education Nationale accueille dans les écoles maternelles, primaires et au collèges les enfants des professionnels n’ayant pas d’autre moyen de garde.

Au 25 mars 2020, les professionnels concernés par ces modes de garde sont :

- tout personnel travaillant en établissements de santé publics/privés : hôpitaux, cliniques, SSR, HAD, centres de santé …

- tout personnel travaillant en établissements médico-sociaux pour personnes âgées et personnes handicapées : maisons de retraite, EHPAD, USLD, foyers autonomie, IME, MAS, FAM, SSIAD …

- les professionnels de santé et médico-sociaux de ville : médecins, infirmiers, pharmaciens, sages-femmes, aides-soignants, transporteurs sanitaires, biologistes, auxiliaires de vie pour personnes âgées et handicapées…

- les personnels chargés de la gestion de l’épidémie des agences régionales de santé (ARS) des préfectures et ceux affectés à l’équipe nationale de gestion de la crise.

En Normandie, pour toute question sur la garde des enfants scolarisés en maternelle, primaire et collège, une cellule d’information et d’écoute académique est ouverte :  02 31 30 08 40

Le site de la caisse d’allocations familiales a également ouvert un site permettant de recenser les besoins de garde des professionnels de santé et les disponibilités de garde des professionnels de la petite enfance : https://monenfant.fr/web/guest/recensement-covid-19

Plus d’informations sur : https://solidarites-sante.gouv.fr/soins-et-maladies/maladies/maladies-infectieuses/coronavirus/covid-19-informations-aux-professionnels-de-sante/article/covid-19-prise-en-charge-des-enfants-des-personnels-de-sante

Les documents petite enfance de référence sont disponibles sur la page ci-dessus, colonne de droite « Documents petite enfance ».

Le ministère de l’Education nationale met également à disposition des parents des conseils et ressources pour parler de la situation avec les enfants : https://www.education.gouv.fr/le-coronavirus-explique-aux-enfants-303246

 

Les moyens de transports

Pendant la crise sanitaire, les transports organisés par la Région Normandie sont gratuits pour les professionnels de santé, sur présentation de la carte professionnelle.

Plus d’informations et conditions : https://www.normandie.fr/transports-gratuits-pour-les-travailleurs-engages-dans-la-crise-sanitaire

Un service de prestation taxi peut également être mis en place par les établissements, contactez votre service RH pour plus d’informations : https://solidarites-sante.gouv.fr/IMG/pdf/mobilisation_taxis__soignants_covid-19_.pdf

 

Les contacts à l’ARS Normandie

Pour toute demande de renseignement, les professionnels de santé en établissement médico-sociaux peuvent adresser un mail à ars-normandie-covid-ems@ars.sante.fr

Merci aux particuliers de ne pas adresser leurs demandes via ce mail afin de le réserver aux demandes urgentes des professionnels.

 

Liens utiles

Espace dédié aux professionnels du Ministère de la Santé https://solidarites-sante.gouv.fr/soins-et-maladies/maladies/maladies-infectieuses/coronavirus/covid-19-informations-aux-professionnels-de-sante/

Avis et recommandations du Haut Conseil de la Santé Publique https://www.hcsp.fr/Explore.cgi/AvisRapports

Inscriptions à la liste « DGS-Urgent » pour les professionnels de santé https://dgs-urgent.sante.gouv.fr/