Coronavirus : point de situation en Normandie - 17 novembre

Communiqué de presse
Visuel
Point de situation en Normandie au 17 novembre
Corps de texte

A retenir

>> Comme au national, le taux d’incidence normand enregistre une baisse continue au cours des derniers jours, mais reste largement au-dessus du seuil d’alerte pour atteindre 192,67 pour 100 000 habitants (contre 269,7 le 13/11). Cette évolution, positive, doit cependant être interprétée avec prudence. Cette tendance est récente : elle doit se confirmer dans la durée pour faire globalement baisser les hospitalisations, qui augmentent encore à ce jour.

>> Le nombre de personnes hospitalisées continue en effet daugmenter : toutes prises en charge confondues, il est de 1402. Si le nombre de personnes en réanimation enregistre une légère diminution pour atteindre 160 (- 7depuis vendredi), la pression sur le système hospitalier reste forte en médecine et soins de suite. Il faut donc éviter en amont les hospitalisations en stoppant l'épidémie par les mesures barrières. 

>> L’effort d’augmentation des capacités hospitalières a demandé une mobilisation très forte des personnels soignants et des établissements de santé. Au-delà des revalorisations salariales engagées dans le cadre du Ségur, la crise rappelle l’importance d’améliorer rapidement les conditions de travail a l’hôpital. Aussi, dans le cadre du Ségur de la santé, 650 millions d'euros supplémentaires seront consacrés aux investissements du quotidien des établissements de santé, dont 27 millions en Normandie. Il s’agit de soutenir l’investissement du quotidien des établissements de santé publics et privés. Afin d’apporter des réponses adaptées aux besoins des territoires, l’ARS Normandie engage dès à présent la concertation avec l’ensemble des acteurs, pour être prête à déléguer les crédits dans les prochaines semaines. Concrètement, cette enveloppe va permettre aux hôpitaux de renouveler rapidement les équipements et matériels indispensables au travail des équipes au quotidien. Les communautés médicales et soignantes seront associées aux choix et aux achats retenus pour l'utilisation de ce budget au sein de chaque établissement.

>> Du 8 au 14 novembre, 46551 personnes ont été testées dont 6365 positives, pour un taux de positivité de 13,7 (contre 14,9 le 13/11). Pendant le confinement la stratégie du triptyque Tester-Alerter–Protéger continue de s’appliquer. Il est important de se faire dépister. Pour faciliter laccès au dépistage Covid-19, deux types de tests sont proposés de façon complémentaire : 

. les tests RT-PCR, les plus précis mais nécessitant un temps d’analyse plus long, mis en place depuis le début de la crise dans la plupart des laboratoires de biologie médicale,

et les tests antigéniques, qui débouchent sur un résultat en moins de 30 minutes, en cours de déploiement dans les pharmacies, les cabinets infirmiers et les cabinets médicaux. 

Les professionnels de santé orienteront les personnes à dépister vers le test adapté à leur situation.

>> Chacun a un rôle à jouer pour freiner l’épidémie : L’ARS et les professionnels de santé mobilisés appellent à la plus grande prudence et au respect indispensable des règles du confinement et des gestes barrières : port du masque, lavage des mains, aération des locaux et limitation des interactions sociales.

Téléchargez et activez l’application « Tous anti covid »

 

Des heures gagnées, ce sont des vies sauvées 

Plus d’info : cliquez ici

Aller plus loin