Coronavirus : point de situation en Normandie - 15 décembre

Communiqué de presse

Point de situation en Normandie au 15 décembre

A retenir

En Normandie, le taux d'incidence régional continue d’augmenter de nouveau pour atteindre 90,18, contre 81,22 le 11/12 (+ 8,96 points par rapport au précédent point de situation). Cette augmentation touche tous les départements, à l'exception de l'Eure.  Les différences intra-régionales demeurent très marquees : le taux d’incidence reste toujours en dessous du seuil d'alerte dans la Manche (45,2 pour 100 000 hab), tandis que le département de l'Orne enregistre le taux le plus élevé de la région (188,9 pour 100 000 hab).

Après une période de baisse, le nombre de patients hospitalisés se stabilise depuis quelques jours, avec 1052 personnes hospitalisées pour COVID-19 au 14/12 (contre 1071 le 10/12), dont 84 en réanimation (contre 79 le 10/12).

La saison hivernale est propice à la circulation du virus et à sa transmission, en témoigne la situation de l’Orne, où l’épidémie reste très active et pèse sur le système de santé. Plus que jamais, l’enjeu réside dans le respect des gestes barrières et le repérage précoce des cas positifs, leur isolement et l’identification de leurs contacts. Il s’agit de casser au plus tôt la chaîne de contamination pour freiner l’épidémie. La stratégie « Tester, Alerter, Protéger » et la participation de chacun à ce dispositif sont des conditions indispensables à la réussite de la levée progressive des mesures de confinement, qui reste conditionnée à la maîtrise effective des contaminations.
Dans ce contexte a débuté hier l’opération « Tester Alerter Protéger : Le Havre Seine Métropole » (du 14 au 19/12). Mené de façon partenariale entre l’Etat, l’Assurance Maladie et la communauté urbaine du Havre, en s’appuyant sur tous les acteurs de la santé et de la société civile, ce dispositif inédit s’inscrit dans le cadre des 4 expérimentations nationales lancées également avec d’autres agglomérations partenaires. Il s’agit d’expérimenter à grande échelle et au plus près des habitants de ce territoire, l’ensemble de la nouvelle stratégie « Tester, Alerter, Protéger ». Habituellement, cette stratégie se réalise avec des acteurs différents, à des moments différents. Avec cette expérimentation, les habitants de la métropole bénéficient dans un moment court et avec des acteurs rassemblés, d’une prestation intégrée à grande échelle. Sur la 1ère journée du 14 décembre, 2941 tests* ont ainsi été réalisés, soit presque six fois ce que représente une journée habituelle sur ce territoire. Parmi les personnes venues se faire tester, 43 se sont révélées positives. Grâce au dispositif inédit mis en place sur ce territoire, dès leur résultat obtenu, ces 43 personnes ont pu immédiatement et sur le lieu de leur dépistage, bénéficier du contact tracing (identification des personnes contacts à risque), d’un appui concret à l’isolement, par des conseils personnalisés et la mise en place d’une gamme de services en cas de difficultés. *sont comptabilisés les tests pour lesquels le résultat est disponible

Pour en savoir plus : https://www.normandie.ars.sante.fr/covid19-tester-alerter-proteger-le-havre-seine-metropole-du-14-au-19-decembre

Chacun a un rôle à jouer pour freiner l’épidémie. L’ARS Normandie appelle à la plus grande prudence et au respect des meures barrières : port du masque, lavage des mains, aération des locaux, limitation des interactions sociales et respect du couvre-feu. Dans ce cadre, l’ARS Normandie vient de lancer une vaste campagne de communication (affichage, réseaux sociaux) régionale pour sensibiliser avec humour au respect des gestes barrières. Créés en collaboration avec une agence normande, les visuels mettent en scène avec un ton décalé les personnages des contes de notre enfance appliquant les bonnes pratiques anti COVID-19 : Le Petit Chaperon Rouge masqué, Wendy attendant Peter devant sa fenêtre ouverte, Raiponce gardant ses distances avec son prince du haut de sa tour, Cendrillon respectant le couvre-feu, Aladin se frottant les mains pour libérer l’esprit du savon ou les parents d’Aurore n’invitant pas tout le royaume pour la naissance de leur fille !

Pour télécharger cette campagne : https://www.normandie.ars.sante.fr/lars-normandie-deploie-une-large-campagne-de-sensibilisation-aupres-du-grand-public

Aller plus loin